Portrait d’usager du vélo #01 – Florent

Avec la série «Portrait d’usager du vélo», nous donnons la parole aux habitants des Alpes-Maritimes pour qu’ils nous fassent part de leurs expériences à vélo. Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience, contactez-nous par le formulaire ci-dessous !

 

Pour le premier portrait de cette série, nous faisons connaissance avec Florent qui prend son vélo pour se rendre à Sophia Antipolis depuis Mouans-Sartoux. Après quelques années à VTT, c’est maintenant en VAE qu’il se déplace. Rencontre avec un usager conquis par ce mode de déplacement efficace et peu coûteux !

 


Présentation

 

Prénom : Florent

Age : 36 ans

Situation familiale : marié, 2 enfants (5 et 7 ans).

Ville : Mouans-Sartoux

Profession : Ingénieur à Sophia Antipolis

Vient au travail à vélo depuis : 2013

Vélo & accessoires

 

Marque / modèle de vélo :
Mon vélo est un VAE KTM Macina.
Je l’ai acheté fin Mai 2016 après 3 années de trajets Mouans-Sophia avec un VTT.
Je suis passé de 45 minutes de trajet à 25 ! Je recharge la batterie entre 1 et 2 fois par semaine selon les usages.
J’ ai acheté une paire de sacoches pour 20€ et des pédales plus adaptées à mes trajets, c’est tout.

VAE KTM Macina : éclairage, gardes-boue et porte-baggage en font un parfait compagnon pour les trajets quotidiens.

Éclairage (Avant/Arrière) :
Les éclairages sont intégrés, ils fonctionnent encore lorsque la batterie est à plat !
Sécurité (casque, écarteur, klaxon, accessoires réfléchissants) :
J’ai installé des batons réfléchissants sur les rayons pour plus de visibilité latérale. Je porte un casque pour mes trajets et un chasuble fluo dès que la visibilité se réduit. J’ai aussi un rétroviseur, c’est très pratique.
Vous êtes plutôt sac à dos ou porte-bagage & sacoches :
Une fois qu’on a goûté aux sacoches, on ne peut plus en revenir : quel bonheur d’avoir le dos libéré !

Trajet domicile-travail

 

Rosée blanchie par le givre et lever de soleil dans le Parc des Bouillides. Et dire qu’à quelques dizaines de mètres certains sont coincés dans un embouteillage…

 

Pourquoi avoir décidé de prendre le vélo pour aller au travail ?
Au début l’idée était de garder la forme pour les sorties VTT du week-end. Rapidement, les effets positifs ont pris le dessus : les premières semaines passées, la fréquence des trajets a augmenté !
À quelle fréquence venez-vous travailler à vélo ?
Pour commencer une fois par semaine, puis jusqu’à 3 par semaine en VTT. Le VAE me permet maintenant de faire le parcours tous les jours (4 fois par semaine car j’ai un jour de télétravail).
Quelle est la distance domicile-travail parcourue et la durée ?
Les itinéraires varient mais cela tourne environ autour de 10 km parcourus. Le temps de trajet reste lui presque toujours à 25 minutes.
Que transportez-vous (repas, ordinateur, vêtements de change, enfants, …) ?
Un change ou deux pour avoir de l’avance ainsi que mon ordinateur de temps en temps dans les sacoches. J’ai aussi un peu de matériel vélo en cas de pépin mécanique.
Qu’est-ce-qui vous plait le plus dans le fait d’aller au travail à vélo ?

Avoir un temps de trajet fiable, sans embouteillage. Être à l’extérieur permet de prendre l’air et de faire de l’activité physique dans nos vies au rythme soutenu. Surprendre un lapin le long d’une piste forestière fait partie des bons moments !

Connaissez-vous d’autres personnes qui se rendent à leur travail à vélo ?

Au sein de la communauté VéloSophia, nous sommes plusieurs dizaines à nous rendre au travail à vélo, rejoignez-nous !

Quand vous n’y allez pas à vélo, comment allez vous à votre travail ?

En covoiturage mais je ne suis pas très à l’aise : j’ai un peu l’impression de m’incruster à chaque fois. Il serait temps que les offres de covoiturage temps-réel se développent : il y a beaucoup d’applis mais encore trop peu d’usagers.

Je compte essayer le bus cette année même si je crains qu’après avoir goûté à la liberté du vélo, devoir respecter des horaires fixes sera difficile.

Quelles sont les raisons qui font que ces jours-là vous ne venez pas à vélo ?

Fortes pluies ou un rendez-vous éloigné le soir par exemple.

Qu’est-ce qui pourrait vous faire venir plus souvent à vélo à Sophia ?

J’essaie de venir tous les jours à vélo donc pas grand chose mais j’aimerais que de nouveaux actifs de Sophia tentent l’aventure…

Avez-vous une anecdote à partager ?
Lors d’un arrêt photo sur le trajet du travail, un automobiliste coincé dans l’embouteillage a baissé sa fenêtre et était ravi de voir mon vélo. Nous avons passé quelques minutes à discuter, on peut voir sur la photo qu’il a un grand sourire !

Quel joie de découvrir le sourire de cet automobiliste coincé dans l’embouteillage mais qui profite de la vue du vélo.

Equipement sur le lieu de travail

 

Votre lieu de travail propose-t-il :

  • Des parkings sécurisés ?
    • Oui, avec arceaux et protégé des intempéries.
  • Des vestiaires/douches ?
    • Oui, des douches et vestiaires sont disponibles.
  • Des casiers pour stocker vos affaires ?
    • Oui, de quoi mettre les affaires de toilette, quelques changes et les chaussures de boulot.
  • Un lieu pour faire sécher vos affaires ?
    • Non, les affaires ont parfois du mal à sécher certains jours d’hiver.

Un vélo séchoir à linge : de quoi repartir au sec !

Votre équipement

 

Haut :

J’ai investi dans une très bonne veste coupe-vent et Gore-Tex il y a 2 ans. Elle est tellement efficace que je l’utilise 11 mois sur 12 (seules quelques semaines très chaudes d’été me font rouler en manches courtes).

Bas :

Pantalon de marche en montagne tout simple.

En cas de pluie :

Pour le haut, la veste est parfaite : au sec pendant longtemps.

Protéger les chaussures est pour moi important : pas envie de rentrer le soir dans des chaussures mouillées ! J’ai donc des guêtres et un pantalon de pluie lorsque c’est nécessaire (5-10 fois par an).

Quand il fait froid :

Mon équipement ne change pas vraiment : une paire de gants plus chaude, une sous-couche et un collant sont suffisants. Un bandeau pour les oreilles (6-7€ en grande surface sportive) permet de passer l’hiver au chaud.

 

Entretien du vélo

Qui fait l’entretien de votre vélo ? Magasin de cycles, grande surface, vous-même, atelier participatif…

Je fais la plupart de l’entretien moi-même. Si c’est quelque chose que je n’ai jamais fait, je passe à l’atelier de Choisir Vélo pour apprendre avec d’autres adhérents. Au final, la mécanique vélo n’est pas très compliquée et on trouve toujours des gens pour nous aider.

A quelle fréquence entretenez-vous votre vélo ?
Je vérifie les éléments essentiels (pression des pneus et freins) et l’aspect général environ une fois par semaine. J’essaie de faire un nettoyage complet une fois par mois.

 

Vos autres trajets à vélo

 

Votre vélo vous sert-il à d’autres trajets ?

D’un usage sportif, j’ai progressivement considéré le vélo comme un moyen de transport. Aller au boulot, faire les courses (merci les sacoches !), poser les enfants à l’école ou aux activités sont autant de petits trajets que je fais dorénavant à vélo.

A quelle fréquence utilisez vous votre vélo ?

Quasiment tous les jours, on trouve toujours une bonne occasion de se promener à vélo :-).

Pouvez-vous détailler un de vos trajets ?

Un samedi de Décembre, j’ai dû aller faire une petite course à l’hypermarché se situant à 2 km de chez moi. En prenant mon vélo il m’a fallu moins de 20 minutes pour faire l’aller-retour (course comprise). En voiture j’aurais à peine atteint le parking avec un embouteillage sur quasi 2 km !

Avez-vous essayé le voyage à vélo ?

J’ai pu parcourir la « Litorrale Varoise » sur un week-end. C’est une voie verte de 60 km longeant la côte entre Toulon et Sainte-Maxime. J’ai poursuivi jusqu’à Fréjus pour rentrer en train. C’est une super expérience à seulement 1h30 de chez nous, je la conseille.

À la sortie du train en gare de Toulon. Direction Fréjus par la « Litorrale Varoise ».

Nous sommes allés deux-trois fois en famille rouler sur la piste cyclable du bord de mer vers San Remo, c’est très agréable et on voit que le vélo est bon pour le commerce : de nombreux bars et glaciers jalonnent le parcours !

Nous avons aussi passé quelques jours en Alsace pour rejoindre Strasbourg à l’été 2016 et espérons pouvoir visiter la Vélodyssée pour 2017 ! (EuroVélo #1 longeant l’Atlantique de Roscoff à Hendaye).

Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui envisage d’aller au travail à vélo, quel serait-il ?

Préparez votre trajet à l’avance, amenez de quoi prendre une douche au boulot et lancez-vous ! Ce n’est pas la peine de se faire une montagne : c’est en essayant que l’on se rend compte que ce n’est pas si compliqué que ça. Vous pourrez ensuite vous poser la question : « mais pourquoi ne l’ai-je pas fait avant ? ».

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Lorsqu’on lit des témoignages de cyclistes, on a l’impression qu’ils ont toujours tout fait à vélo. Il y a 6 ans, je ne possédais aucun vélo et je faisais tous mes déplacements en voiture. Ça m’est venu un peu comme ça, sans que je sache trop ni comment ni pourquoi. J’ai progressivement augmenté la fréquence de mes trajets à vélo. Les aspects qui me rebutaient avant de m’y mettre (sécurité, dénivelé) ont rapidement été oubliés et dépassés par les bénéfices !

Alors si ce n’est pas encore fait, mettez-vous au vélo, on y prend vite goût ! 🙂

 


 

Vous êtes intéressés par apparaitre dans notre série « Portrait d’usager du vélo » ? Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet
Moi aussi je prends mon vélo !

Votre message

Partagez cet article !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedIn

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *