Mouans-Sartoux : Rond-point « Place au vélo »

Selon nos informations, le département des Alpes-Maritimes aurait en projet de réaménager le rond point au-dessus de la RD 6185 (la très poétique « Pénétrante Cannes – Grasse »).

Situé à cheval sur les communes de Mouans-Sartoux et Mougins, ce rond-point ne laisse aujourd’hui aucune place aux usagers du vélo et représente une véritable coupure urbaine.

 

 

Vue satellite du rond-point de Mouans-Sartoux — Bing

Coupure urbaine

Un trafic automobile important et rapide dissuade tout habitant de franchir à vélo ce rond-point. Un itinéraire alternatif est possible plus au nord par le Chemin de la Nartassière mais le fort dénivelé et la distance supplémentaire ne le rendent pas attractif.

Pour éviter le rond-point, les usagers du vélo n’ont d’autre choix que de parcourir une longue distance avec un fort dénivelé.

Pour mieux représenter le cheminement vélo, voici quelques images.

Dans le sens Mouans-La Roquette, deux voies en montée sans aucun aménagement cyclable amènent les usagers du vélo vers le rond-point sur la première portion.

Les récents travaux pour le parking de covoiturage ont permis la réalisation d’une piste séparée pour atteindre le parking et le giratoire. À confirmer puisqu’à ce jour, aucun marquage au sol n’indique que ce cheminement est bien cyclable…

 

Une piste cyclable ? L’absence de marquage rend ce cheminement ambigu.

 

Il est d’ailleur regrettable que le cheminement ne soit pas fait depuis le rond-point, obligeant aujourd’hui les usagers du vélo à poser pied à terre pour emprunter le trottoir. Peut-être une amélioration future ?

Vue de l’autre côté : arrêt brutal pour la piste. Le cycliste doit poser pied à terre et emprunter le trottoir. Les 2 voies de circulation venant à contre-sens obligent à la plus grande prudence.

 

À l’intérieur du giratoire, deux voies pour les voitures, pas d’aménagement vélo.

Les sorties vers la pénétrante incitent les voitures à accélérer depuis l’intérieur même du rond-point.

Sortie du rond-point ou rampe de lancement ? Le passage piéton au fond ne permet pas d’envisager une traversée sereine… Les travaux de Décembre 2016 ont permis la création d’un cheminement pour y accéder.

 

Sortie du rond-point direction La Roquette : ici non plus, le vélo n’est pas considéré. L’espace sur le côté laisse toutefois un peu d’espoir…

 

Proposition d’aménagement

Dans l’idée d’offrir un cheminement qui sécurise tous les usagers du vélo (y compris les plus fragiles), nous avons étudié comment ce rond-point – aujourd’hui infranchissable pour tout un chacun – pourrait être aménagé.

Il faut tout d’abord délimiter une piste dédiée qui sépare les mode de transports.

Il faut aussi modifier les entrées et sorties vers la pénétrante pour baisser la vitesse des voitures à la sortie du rond-point et ainsi assurer un passage sécurité.

La distance entre la sortie du rond-point et la fin de la file d’insertion sur la 2×2 voies est d’environ 300 mètres : les voitures atteindront facilement les 90km/h autorisés même si elles sortent du giratoire plus lentement.

 

L’aménagement retenu ne doit pas demander de travaux d’infrastructure lourde : la place du vélo sur nos routes ne permet pas (encore) de gros investissements. Il faut donc trouver le meilleur ratio nombre d’usagers/investissement.

 

Mission impossible ? Pas si sûr…

 

Un frère jumeau nantais

Par le hasard d’un récent article sur l’expérimentation de priorité vélo sur le rond-point de la Rivière au Nord de Nantes, une recherche cartographique nous a immédiatement fait réagir.

Configuration quasi-identique

Le rond-point de la Rivière est l’exact copié-collé de celui de Mouans-Sartoux :

  • Rond-point surplombant une voie rapide (2×2 voies).
  • Diamètre quasiment identique (environ 100 mètres).
  • Nombreuses entrées/sorties de/vers la voie rapide.
  • 2 voies dédiées aux voitures sur l’approche et à l’intérieur du rond-point.

 

Vue satellite du rond-point de Nantes, la ressemblance est nette — Bing

 

Des travaux ont eu lieu à Nantes pendant l’été 2016 afin de sécuriser le cheminement cyclable pour traverser le giratoire de la Rivière. Il faut noter que la configuration avant ces travaux était la même qu’à Mouans : 2 voies réservées aux voitures et pas de place pour les vélos (bien qu’une piste cyclable dédiée arrive jusqu’au rond-point nantais).

 

Voici les représentations sur une carte des deux giratoires.

À gauche : Mouans-Sartoux, à droite : Nantes. Les deux cartes sont à la même échelle.

C’est quand on affiche la carte cyclable que la différence se voit :

À gauche : Mouans-Sartoux, à droite : Nantes. Les tracés en bleu représentent des pistes cyclables (de qualité).

 

À Nantes : des travaux salvateurs pour le vélo

Par chance, les équipes de Google Street View sont passées en plein pendant les travaux. On peut donc voir à quoi ressemblait le rond-point avant, pendant et après le réaménagement.

Voici quelques photos pour mieux se rendre compte de la diférence que peut ressentir l’usager du vélo lorsqu’il parcourt le giratoire.

Sortie non aménagée pour les vélos, attention aux véhicules souhaitant aller sur la 2×2 voies…

À l’automne 2016, la situation est toute autre : rebord surélevé pour diminuer la vitesse des véhicules, piste dédiée et même priorité aux vélos !

Travaux en cours pour sécuriser le passage des vélos.

Même sortie, on voit bien que l’aménagement est à la fois bénéfique aux vélos et aux piétons.

Arrivée sur le rond-point depuis la 2×2 voies : là aussi les vélos ont priorité.

 

L’aménagement de la piste sécurisée semble faire l’unanimité (quelques améliorations sont toujours possibles, voir l’article mis en lien ci-dessous). La priorité donnée aux vélos est un dispositif en cours de test dont les conclusions devraient être connues au printemps 2017.

 

Une visite guidée grâce à l’association Place au Vélo

Nous ne pouvons pas résister à vous faire faire une visite du rond-point nouvellement aménagé au guidon d’un vélo cargo. Voici la vidéo tournée par l’association nantaise Place au Vélo, profitez du tour gratuit et imaginez vous en direction de Mouans-Sartoux :-).

 

 

Pour connaitre plus en détail les avis des usagers, vous pouvez vous rendre sur ce lien.

 

Conclusion

Déjà coupée de sa partie Est par la colline de Castellaras, Mouans-Sartoux est séparée à l’Ouest par l’obstacle artificiel que représente la pénétrante.

Ce sont tous les habitants depuis cette 2×2 voies jusqu’à Plan Sarrain qui sont ainsi contraints de laisser leur vélo au garage pour se rendre au village.

La voiture reste le seul moyen de transport sécurisé et confortable, tant pis pour les embouteillages récurrents dans le centre village et la difficulté de trouver une place à destination.

Ce potentiel est doublé avec les habitants de Mougins et La Roquette qui sont eux aussi à proximité du centre de Mouans (seuls 6 km séparent Mouans de La Roquette).

Combien de ces trajets pourraient être réalisés à vélo si le rond-point était sécurisé comme l’est son frère jumeau nantais ?

Les aménageurs de l’époque ont copié-collé de fort belle manière ces deux rond-points. Les récents travaux à Nantes prouvent qu’il est possible de sécuriser le cheminement de tous les usagers.

Et si on copiait-collait l’aménagement cyclable ?

 

 

Porte de La Chapelle. La priorité aux vélos testée sur le rond-point

, article de Ouest France.

 

Porte de La Chapelle, priorité aux vélos

, communication de Nantes Métropole

Partagez cet article !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedIn

3 comments