Du nouveau pour le rond-point « Place au vélo »

Suite à l’article présentant une proposition d’aménagement du giratoire de la pénétrante et à sa bonne réception par les différentes collectivités, nous avons pu participer à une visite sur site en vue de la réalisation du cheminement cyclable tant attendu ainsi que d’un parking vélo sur le tout récent parking relai.
La présence du maire et de ses adjoints, du département (qui a réalisé le parking relai dont la ville a dorénavant la charge) et des services techniques a permis d’identifier rapidement les possibilités et de trouver des solutions aux difficultés.
Cette visite est de bonne augure et montre la volonté des collectivités d’aménager ce qui est aujourd’hui une coupure urbaine.
Cependant, nous n’avons pas connaissance de date pour les travaux, la balle est dans le camp du département et de la ville pour la réalisation.

Comme décrit dans notre article précédent, le rond-point de la pénétrante est aujourd’hui une coupure urbaine rendant les déplacements à pied et à vélo quasi-impossibles.

Une piste bi-directionnelle pour le confort et la sécurité

Dans le précédent article, nous avions présenté l’exemple Nantais avec une piste cyclable aménagée autour d’un rond-point quasi identique à celui de Mouans-Sartoux. Le département des Alpes-Maritimes a préféré le choix d’une piste bi-directionnelle passant au nord du giratoire.
En rognant légèrement sur la large double voies automobiles (plus de 10 mètres sont disponibles), il est possible de proposer aux usagers du vélo un cheminement confortable et sécurisé qui permette de franchir le giratoire dans les deux sens.
C’est un choix que nous approuvons car la piste cyclable passe juste devant le parking relai ce qui – n’en doutons pas – incitera les habitants à venir covoiturer à vélo.

Un cheminement partagé vélo/piéton permettra le franchissement du rond-point.

La vigilance et l’anticipation seront importantes aux intersections avec les traversées de l’entrée et de la sortie de la 2×2 voies.
Pour ralentir le trafic lors du croisement avec la piste cyclable, nous avons préconisé l’installation de « haricots » au sol en sortie de rond-point.

Le haricot réduit l’angle du virage en sortie de rond-point et permet une approche apaisée du passage piéton et vélo. C’est une solution peu coûteuse qui a de très bons résultats.

 

Pour la deuxième traversée, c’est aux automobilistes venant de la pénétrante et souhaitant s’insérer sur le giratoire qu’il va falloir prêter attention.

On peut voir sur les images StreetView que la voie de sortie s’élargit à 2 voies peu avant le rond-point.

La réduction à une seule voie permettrait de raccourcir la traversée piétons et vélo et ainsi améliorer la sécurité du croisement.

2 voies en entrée du rond-point. Pour raccourcir et sécuriser la traversée des piétons et vélos, nous proposons de réduire à une voie pour l’insertion des véhicules motorisés.

 

En continuant sur la piste cyclable, il faudra passer par un point plus étroit avant la sortie ouest (direction La Roquette). La largeur disponible ne permet pas de réaliser deux voies cyclables. Un marquage clair devrait assurer un trafic fluide pour le franchissement de ce rétrécissement.

Quelques points délicats sont présent sur le parcours. Il sera important d’assurer un cheminement confortable et sécurisé.

La piste cyclable devrait se terminer au niveau du Chemin de la Nartassière, avec un passage protégé pour assurer la traversée de la RD409.
Seule une portion d’une centaine de mètres manquera pour rejoindre la piste protégée en direction de La Roquette. Faute de largeur suffisante, la jonction ne pourra pas être créée dans le cadre de ce projet.

Une centaine de mètre manquera à la suite de ce projet. Espérons que les usagers du vélo répondront présent malgré cette coupure.

Il parait crucial de trouver un moyen d’assurer la continuité sur cette section au plus vite. En attendant, un marquage au sol peut venir légitimer la présence de vélos sur la voie entre les deux pistes sécurisées.

 

Continuité vers Mouans-Sartoux

La piste devrait se poursuivre jusqu’au rond-point du Tiragon, elle s’arrête à mi-chemin aujourd’hui et seuls 50 mètres manquent.

Fin de la piste récemment créée (le marquage au sol n’est pas encore réalisé). Au fond, le rond-point du Tiragon : objectif à relier par une piste cyclable sécurisée. À droite, la nouvelle zone commerciale.

50 mètres séparent le rond-point du Tiragon de la piste cyclable réalisée lors des travaux de Décembre 2016 pour le parking relai.

La principale difficulté soulevée lors de la visite de terrain se situe au niveau du virage pour atteindre le passage piéton.
La réalisation d’une piste cyclable bi-directionnelle et d’un cheminement piéton de largeur réglementaire est aujourd’hui impossible à cause d’un mur situé sur le parcours. La seule solution est de rogner cet espace et de faire tomber le mur.
Le terrain appartenant à un particulier, la mairie de Mouans-Sartoux doit négocier pour récupérer cette portion de terrain.
Cela risque d’être la partie la plus compliquée et longue de ce projet… Espérons que la situation puisse se résoudre rapidement.

Une partie du terrain privé devra être récupéré pour assurer la continuité cyclable.

La piste cyclable et le cheminement piéton permettront l’accès au Parking Relai depuis le rond-point du Tiragon.

Côté Mougins, un arrêt de bus est prévu au niveau du sens unique qui accède à la zone commerciale nouvellement implantée.
Un passage piéton & vélo est prévu et résoudra de fait le problème d’accessibilité présent aujourd’hui.
Note : la mairie de Mougins a depuis confirmé son intérêt pour la réalisation de cette traversée mixte piéton/vélo.

Avec la piste cyclable de Mougins (en provenance de Mouans-Sartoux), c’est l’accès au parking relai et à la nouvelle zone commerciale qui est sécurisé et facilité.

Pour rappel, la zone n’est aujourd’hui pas accessible pour les poussettes et les personnes en fauteuil roulant.
Nous avons soulevé le point au mois de Janvier :

Fin Janvier, nous alertions la ville de Mougins de l’impossibilité d’accéder à la toute nouvelle zone commerciale en vélo, poussettes et fauteuil roulant.

Implantation d’un stationnement vélo sécurisé sur le parking relai

Le stationnement vélo n’étant pas encore été intégré au parking de covoiturage, c’était l’occasion pour nous de proposer une solution fiable, sécurisée et peu coûteuse.
Pour offrir un stationnement sécurisé aux usagers venant à vélo, nous préconisons l’implantation de 4 arceaux et d’une vélo box.
Pour éviter que les arceaux vélo ne soient utilisés par les scooters et motos, un stationnement devra aussi être prévu pour ces usagers.

Le « fiets hangar » (hangar à vélo) vient de Hollande. Il est fermé à clé et protège les vélos des regards et de la météo. Il permet une co-location de 5 usagers.

La vélo box (ou « hangar à vélo ») permet une sécurisation et une protection aux intempéries pour des usagers réguliers.
Il est à considérer comme une co-location du garage, chacun accrochant son vélo à l’intérieur. L’abonné se voit remettre la clé du hangar après inscription.
L’usager cible est la personne qui part au travail en co-voiturant plusieurs fois par semaine depuis ce parking relai. Lui permettre de relier son point de rendez-vous rapidement et sans embouteillage est important. Il faut aussi l’assurer de retrouver son mode de transport à la fin de la journée puisqu’il le laissera 4 ou 8h plusieurs jours par semaine.
Ces hangars à vélo ont été expérimentés avec succès par la ville de Grenoble qui en propose maintenant dans ses rues pour en faire bénéficier les habitants. L’objectif de la métropole est d’installer à terme une centaine de box à vélo.
Cela peut s’avérer très utile pour tous les immeubles ne disposant pas de local vélo (qui sont devenus obligatoires pour tout permis déposé depuis le 1er Janvier 2017 mais qui étaient très souvent « oubliés » dans les constructions plus anciennes).
Les arceaux accueilleront l’usager occasionnel ou celui qui vient à vélo pour la première fois.
Un affichage invitant à se rapprocher de la mairie pour les demandes d’abonnement à la vélo box encouragera des déplacements plus réguliers à vélo.

Des aménagements vélo comme solution anti-bouchons

La réalisation de la piste cyclable pour sécuriser le franchissement du giratoire de Mouans-Sartoux est primordiale dans le développement des modes actifs sur la commune. Couplée à une bonne offre de stationnement, ce sont de nouveaux choix qui sont proposés à l’usager.
Avec les transports en commun, le vélo est un moyen efficace pour désengorger nos routes. Sur le long terme, il est même bien plus rentable (faible coût de maintenance et bénéfices sur la santé des habitants).
Si les éléments sont présents pour accueillir l’usager à vélo, beaucoup pourraient choisir de profiter d’un trajet au grand air, faire un peu d’exercice, maîtriser son temps de parcours et oublier les bouchons !
Nous espérons que ce projet sera mené à terme et que la continuité cyclable entre ces quartiers et le centre-ville sera assurée.
Partagez cet article !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedIn