Rond-point “Place au vélo” : la dernière ligne droite

Suite des articles dédiés au rond-point situé entre Mouans-Sartoux et Mougins.

Articles de la série :

 

Moins d’un an s’est écoulé depuis notre article présentant le potentiel d’une infrastructure cyclable sécurisée pour ce giratoire de Mouans-Sartoux.

Cet article avait suscité l’intérêt des collectivités (et des usagers) et nous avions pu faire une visite sur site avec une délégation d’élus de la ville et des agents du département qui avait confirmé la faisabilité de notre proposition.

Cette visite a aussi permis de parler solutions concrètes et d’envisager des travaux futurs.

 

Voici le rond-point de la pénétrante : une coupure urbaine sans aucun amnagement pour les mobilités actives rendant les déplacements à pied et à vélo quasi-impossibles.

 

Un cadeau de Noël avant l’heure

La bonne nouvelle de cette fin d’année est que les travaux ont été lancés et presque finalisés (il ne manque que le marquage et la sécurisation des traversées) !

Le tracé reprend celui annoncé et donne enfin une place aux piétons et vélos pour le franchissement du giratoire. De bon augure pour les déplacements des citoyens.

Voici quelques clichés pris récemment, vous pourrez constater que la plupart des points soulevés lors de la visite sur site ont été traités.

 

Le tracé suivi est bien celui que nous annoncions dans notre précédent article : controunement du giratoire par l’ouest.

La principale difficulté réglée

En amont du giratoire, il fallait assurer la continuité de l’accès depuis la piste venant de Mougins. Un point difficile avait été identifié : le besoin de “rogner” le virage. Problème : cette partie est sur un terrain privé, il fallait donc négocier avec le propriétaire pour récupérer suffisamment d’espace en vue de réaliser la piste.

Sans connaitre les conditions de la négociation, nous avons pu constater que la situation est réglée. Tant mieux car nous craignions que cela soit la partie la plus longue à régler (laissant de fait une coupure et rendant l’aménagement beaucoup moins attractif).

Janvier 2017 : Une partie du terrain privé devait être récupérée pour assurer la continuité cyclable.

Décembre 2017 : La section a été élargie, goudronnée et un espace suffisant est maintenant disponible.

Accès au giratoire : cheminement continu

L’accès au giratoire n’était pas continu et obligeait les usagers du vélo à emprunter la route où les véhicules motorisés accélèrent fortement. Pire : aucun aménagement n’était prévu pour les vélos dans le sens descendant.

Janvier 2017 : la piste s’arrête net, bien avant l’accès au giratoire que l’on voit au fond.

 

Décembre 2017 : on voit que la portion à gauche a été goudronnée, rendant possible le cheminement cyclable.

 

Traversée du rond-point

Le changement est ici radical : d’une situation oubliant totalement piétons et vélos il y a moins de 18 mois, nous passons à un aménagement exemplaire.

Le cheminement réalisé est bien protégé, d’une largeur permettant aux piétons et vélos de se croiser sans risquer de conflits.

Il faudra cependant prendre soin au marquage et à la signalisation pour inciter les conducteurs motorisés à lever le pied à l’approche des traversées.

Mai 2016 : aucun aménagement contournant le giratoire, les piétons et vélos n’existent pas.

Décembre 2017 : large voie partagée piétons/vélos longeant le giratoire et le parking relai.

 

Décembre 2017 : largeur impressionante pour la traversée du giratoire !

Décembre 2017 : traversée des voies motorisées en provenance de la 2×2 voies. Attention à la vitesse des véhicules arrivant et n’étant pas encore habitués à la présence de piétons et vélos.

 

Sortie du rond-point

Comme on peut le voir sur les captures d’écran datant de 2016, la sortie du rond-point proposait un trottoir de très faible largeur pour les piétons et aucun aménagement pour les vélos.

Les choses ont bien changé depuis et même si la largeur disponible n’est pas idéale, cela devrait être suffisant pour permettre un flux confortable pour les vélos et piétons.

Mai 2016 : Sortie du rond-point direction La Roquette : ici non plus, le vélo n’est pas considéré tandis que le piéton marche sur un fil (pas question de passer en fauteuil roulant ou avec une poussette).

 

Décembre 2017 : cheminement sécurisé, légèrement étroit mais qui améliore grandement la situation.

 

Quelques points à régler

Marquage au sol

Comme nous l’avons vu, le marquage au sol n’est pas encore réalisé à la date de rédaction de cet article. Il est primordial qu’il soit :

  • Simple et évident à comprendre pour les espaces mixtes piétons/vélos (bicolore avec pictogrammes).
  • Visible de loin pour les passages où les usagers croisent le chemin des motorisés.

Cédons-nous le passage ?

Des premièrs retours d’expérience que nous avons eus, il semble que les automobilistes ne ralentissent pas en sortie de rond-point et accélèrent même pour entrer sur la 2×2 voies.

De plus, un panneau “Cédez le passage” à destination des cyclistes est apparu depuis nos photos.

Si les piétons ont la priorité (du fait du passage piéton), pourquoi les usagers du vélo qui ont un chemin parallèle doivent quant à eux céder le passage ?

Pourquoi pénaliser les citoyens choisissant de se déplacer à la force de leurs muscles et privilégier ceux qui usent d’énergie fossile et polluante ?

Comment accéder à la piste ?

Un problème d’accès se pose au giratoire en contrebas (côté Mouans-Sartoux). En effet, aucun trottoir n’existe (ni cheminement cyclable) et les usagers venant de La Roquette doivent monter deux marches avec leur vélo ou contourner en prenant le rond-point à contre-sens.

Le passage (élargi depuis cette photo) débouche sur un escalier. Un obstacle de plus sur le chemin des vélos (qui plus est bouché par des voitures en stationnement). L’alternative de passer par la droite impose de rouler à contre-sens dans le rond-point…

 

De l’autre côté, il y a aussi un problème d’accès à cette nouvelle piste pour les usagers venant depuis La Roquette. Aucun aménagement n’est pour l’instant matéralisé pour sécuriser la traversée. Ce petit détail peut décourager des familles de se rendre à Mouans-Sartoux à vélo plutôt qu’en voiture.

Il semble que sécuriser cette traversée soit une priorité pour achever ce projet.

Voici la situation telle qu’elle était en 2016. En Décembre 2017 rien n’a changé : comment les usagers vulnérables (enfants, anciens) sont-ils censés rejoindre la nouvelle piste ?

Conclusion

Cet aménagement est pour nous une réussite et un exemple à suivre. En effet, combinée à

un projet du département, une idée venue des usagers, documentée et rédigée par les bénévoles de l’association, nous arrivons à la réalisation d’un cheminement confortable pour les piétons et les usagers du vélo.

En observant les flux motorisés, nous avons remarqué que cet aménagement n’apporte aucune gêne à leur trajectoire, preuve qu’on peut réduire légèrement la largeur des voies pour en faire profiter les citoyens choisissant de se déplacer autrement.

Nous remercions les élus et les agents de la ville de Mouans-Sartoux et du département des Alpes-Maritimes d’avoir pris en compte notre demande et de l’avoir réalisée en moins d’un an.

Tout n’est pas terminé, sécuriser les accès de part et d’autre de ce bel aménagement est primordial si l’on souhaite que cet investissement soit rentabilisé.

Le marquage au sol devra faire l’objet de toutes les attentions : invitant les citoyens à utiliser cet aménagement et sécurisant les traversées qui restent aujourd’hui les deux points les plus dangereux.

Il reste cependant une portion de 100 mètres après le giratoire pour laquelle il faudra trouver une solution afin de sécuriser l’ensemble de l’itinéraire.

Pour compléter l’aménagement, il faut aussi que le stationnement vélo que nous avons demandé (arceaux couverts & box fermé) soit réalisé sur le parking relai. En effet, on peut dorénavant se rendre sur le parking de covoiturage sans voiture, à condition d’être sûr de retrouver son vélo le soir…

Très bientôt, il sera envisageable pour les habitants des quartiers ouest de Mouans-Sartoux et ceux de Mougins et La Roquette de venir dans le centre-villesans avoir besoin d’utiliser leur voiture.

Les habitants du centre de Mouans-Sartoux pourront quant à eux se rendre à vélo à la forêt en passant par ce giratoire, chose impensable il y a encore quelques semaines…

Partant pour une inauguration au printemps avec pique-nique en forêt ?

 

Articles de la série :

 

Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin