Accès vélo à Sophia Antipolis : nos propositions

La Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis (CASA) a récemment fait appel à l’association Choisir Le Vélo et la communauté d’usagers du vélo VéloSophia afin de proposer des idées d’aménagement vers Sophia en provenance des communes alentours.

 

Cet aticle vient en complément de l’étude que nous avions réalisé sur les accès à la technopole que vous pouvez retrouver ici.

Vous pouvez aussi visualiser notre carte participative mettant en avant les aménagements à réaliser dans l’ouest du déarptement

 

Retrouvez notre dossier analysant les accès vélo de Sophia Antipolis.

Cahier des charges des propositions demandées

Point extrêmement important qui a mobilisé la communauté : la CASA souhaite que les propositions permettent les itinéraires domicile – travail pour les déplacements du quotidien.

Il est rappelé que l’objectif de la CASA est de développer des itinéraires domicile – travail pour les déplacements du quotidien. 
Ainsi l’itinéraire proposé peut être praticable en VAE, mais il ne doit pas constituer un itinéraire « sportif » ou « loisirs », faisant l’objet de nombreux détours.

Nous sommes clairement dans la démarche voulue depuis maintenant 18 mois : développer l’usage du vélo au quotidien pour les actifs de Sophia. Et ainsi diminuer le nombre de voitures entrant chaque jour dans la technopole (plus de 20 000/jour selon la dernière enquête du Sophia Club Entreprise).

Les itinéraires

Voici un extrait du mail reçu de la CASA :

Des retours sont attendus sur les itinéraires suivants. Vous trouverez sur la carte en pièce jointe les fuseaux d’étude à grosse maille, relatifs à ces itinéraires.

  1. Sophia/Valbonne secteur Bourrelles /lycée de Valbonne/Ile Verte
  2. Sophia/Valbonne village
  3. Sophia/Roquefort les Pins Village
  4. Sophia/Opio/Châteauneuf Village
  5. Sophia/Le Rouret Village
  6. Sophia/Biot Village
  7. Sophia/Villeneuve Loubet Village
  8. Sophia/Vallauris Centre-Ville
  9. Sophia/Antibes secteur Fontonne

Pour l’instant, les itinéraires dépassant le strict territoire de la CASA ne sont pas proposés pour garantir un début d’étude dès 2018. En revanche, les discussions sont engagées avec la CAPL et la CAPG pour que ce travail puisse s’étendre aux territoires limitrophes dans les années à venir.

 

Ces itinéraires se rejoignant à l’approche de la technopole, nous avons décidé de grouper nos propositions.

Cela permet aussi de montrer que l’aménagement d’un axe structurant (souvent une voie départementale) sera bénéfique à de nombreux actifs de Sophia : des personnes venant de plusieurs villes différentes pourront en bénéficier.

Voici les groupes que nous avons formés :

Accès Nord-Est
1. Sophia/Valbonne secteur Bourrelles/lycée de Valbonne/Ile Verte
3. Sophia/Roquefort les Pins Village
5. Sophia/Le Rouret Village

Accès Nord-Ouest

2. Sophia/Valbonne village
4. Sophia/Opio/Châteauneuf Village
10. Sophia/Plascassier (non inclus dans l’étude demandée par la CASA)

Accès Sud-Est
6. Sophia/Biot Village
7. Sophia/Villeneuve Loubet Village
9. Sophia/Antibes secteur Fontonne

Accès Sud
8. Sophia/Vallauris Centre-Ville

Accès Ouest (non inclus dans l’étude demandée par la CASA)
11. Mougins
12. Mouans-Sartoux
13. Pégomas
14. La Roquette

Nos propositions par secteur

Grâce à une collaboration entre les membres de la communauté VéloSophia et les adhérents de Choisir Le Vélo, nous avons pu identifier les parcours qui permettront aux actifs de Sophia de laisser la voiture au garage pour se rendre à leur travail.

En prélude des propositons, il nous semble important d’insister sur deux recommandations qui vaudront sur tous itinéraires

  • Baliser et flécher l’itinéraire vers Sophia (spécial vélo)
  • Indiquer le kilométrage et temps de parcours (VAE et vélo sec).

Cela aura plusieurs avantages :

  • Guider l’usager novice ou un nouvel arrivant dans la région
  • Donner une indication du temps de parcours
  • Inciter les automobilistes à se mettre en selle (quoi ? deux fois moins de temps à vélo ??).

Accès Nord-Est : propositions

Pour rappel, l’accès Nord-Est concerne les communes suivantes :

1. Sophia/Valbonne secteur Bourrelles/lycée de Valbonne/Ile Verte
3. Sophia/Roquefort les Pins Village
5. Sophia/Le Rouret Village

A.  type de vélo nécessaire pour le parcours

Le parcours proposé comportant un fort dénivelé (+200m), le vélo à assistance électrique (VAE) est préconisé.

B. Temps de parcours prévisionnel

Compter 30 minutes de Roquefort-Les-Pins à Saint-Philippe en VAE (sans sueur mais sans trainer – testé en journée). Une bonne heure en vélo normal.

C. Plan de cette proposition

En bleu : les axes tranquilles ou aménagés. En rouge : les axes à aménager pour augmenter le confort et l’usage du vélo pour se rendre à Sophia.

D. Points à aménager prioritairement

Piste de Darbousson

La piste de Darbousson semble être la meilleure alternative à la RD204 pour tout le flux Roquefort les Pins et une partie du flux du Rouret (Est).
Cette piste permet notamment de facilement rejoindre :
  • Le lycée Simone Veil d’une part
  • Le collège Niki de Saint Phalle de l’autre.

Piste de Darbousson : trajet Roquefort-Lycée Simone Veil

Piste de Darbousson : trajet Roquefort-Collège Niki de Saint-Phalle

Etape à destination de Sophia, les collégiens et lycéens pourront prendre cette piste et fournir une alternative au bus et à la voiture (au moins 150 lycéens de Simone Veil viennent du collège de Roquefort).
Cette piste est déjà correctement aménagée, il y manque cependant :
  • Une bretelle d’accès à partir du rond-point du collège de Roquefort (pour éviter de traverser la RD204),

Section à sécuriser à la sortie de Roquefort : 300 mètres pour éviter la départementale trop dangereuse

  • L’aménagement un petit tronçon d’une cinquantaine de mètres permettant de rejoindre le chemin de Villebruc,

Petit tronçon facilement aménageable permettant un accès facile au Lycée.

  • Des panneaux et indications pour guider les vélos et les inviter à suivre la piste, dans les deux sens.

Route de Biot (D4)

Cette route est à la fois incontournable, mais aussi facilement aménageable, tant l’espace est disponible pour y faire passer des voies partagées ou cyclables (sur la portion depuis le Lycée tout du moins).
De nombreux lycéens l’empruntent chaque jour entre le lycée Simone Veil, le collège et Valbonne, qui suivent le bord de la route alors que les voitures passent à 70/80km facilement. Sur ce tronçon en particulier il n’y a ni trottoirs ni rien.

D4

Entre le Lycée Simone Veil et le rond-point Servan, il existe des pistes cyclables, mais qui  sont discontinues et pas infranchissables (il faudrait au minimum des plots). 
Pour rappel, 80% des répondants au baromètre des villes cyclables réclament d’être séparé du flux motorisé : c’est là tout l’enjeu pour (re)mettre les citoyens en selle.

D4 – Cette portion est un point facilement aménageable : cette 2×2 voies n’est pas nécessaire et peut facilement être convertie en piste cyclable sécurisée.

Sur le tronçon entre le rond-point Servan et l’Ile Verte, une deux fois deux voies est présente pour une longueur de 300 mètres, sans piste cyclable. Les trottoirs sont trop étroits pour des vélos.
La recommandation ici est évidemment de supprimer une voie de chaque côté pour permettre de créer des pistes et des aires de covoiturage, qui permettraient de desservir Villeneuve Loubet (Domaine de la Charlotte) jusqu’au lycée.

Route des Macarons (D604)

Faute d’aménagement, nombre d’actifs de Sophia prennent leur voiture pour se rendre à leur travail chaque matin. Au prix d’embouteillages quotidiens…

La route des Macarons est un passage obligé pour aller à Sophia, pour tout le trafic Nord-Est. Des alternatives seraient envisageables en passant par certaines pistes sous le chemin de Peidessale (vers la piste du Moulin de l’Ange), mais les usagers considèrent qu’elles sont à la fois trop raides et trop “isolées” pour permettre un véritable parcours quotidien. 

La Route des Macarons est l’axe stratégique pour l’accès à Sophia pour les habitants de Valbonne, Roquefort, Le Rouret…

La meilleure solution reste d’arriver à équiper la D604 de voies cyclables – cependant il est possible de doubler la D604 de part et d’autres sur une bonne partie du tronçon, en aménageant la piste qui mène au terrain de BiCross au Nord-Est, et la piste du Jas de Peire au Sud-Ouest. Il devrait être possible de croiser la D604 sous le pont (un aménagement piéton en bois existe, mais n’est pas cyclable).
En complément de voies cyclables là où la route est suffisamment large, en particulier au Nord-Ouest entre le chemin de la Verrière et le pont, il devrait être possible d’atteindre Sophia en sécurité avec une traversée finalement assez agréable (la route ne présente aucune difficulté en VAE).
Une carte présentant tous les points pour l’accès Nord-Est est disponible ici : http://umap.openstreetmap.fr/en/map/amenagements-casa-nord-est_210440#14/43.6511/7.0488

Accès Nord-Ouest : propositions

Pour rappel, l’accès Nord-Ouest concerne les communes suivantes :

2. Sophia/Valbonne village
4. Sophia/Opio/Châteauneuf Village
10. Sophia/Plascassier (non inclus dans l’étude demandée par la CASA)

A.  type de vélo nécessaire pour le parcours

Tous les types de vélos semblent convenir, du route au VTC. L’assistance électrique est ici aussi un avantage : assez forte déclivité (besoin d’une assistance ou de nombreuses vitesses).

B. Temps de parcours prévisionnel

Compter 20 à 25 minutes en VAE (arrivée CASA) et moins d’1 heure en vélo sans assistance.

C. Plan de cette proposition

Au départ d’Opio, passant par Valbonne. Un passage obligé par la RD3 (à aménager) et de nombreuses voies résidentielles au programme des actifs désirant rejoindre Sophia à vélo.

D. Points à aménager prioritairement

Route de Valbonne Plascassier

Aucune piste cyclable ni marquage au sol. Un aménagement parait cependant compliqué du fait de la faible emprise de la voirie par endroit.
Des solutions existent toutefois (des écluses permettant de ralentir le trafic motorisé tout en laissant passer les usagers à vélo), il serait opportun de les étudier.

Chemin de Peyniblou

Pas de piste cyclable mais je prends le trottoir dans le sens de la montée. A ce sujet je pense que dans de telles zones très peu fréquentées par les piétons ce serait pas mal de rendre les trottoirs cyclables par un simple marquage l’autorisant officiellement (voire en les élargissant un peu).

Chemin de Val Martin

Ce chemin a été refait en 2017 sans prendre en compte les usagers du vélo. C’est d’ailleurs un manquement à la loi LAURE qui aurait pu valoir des ennuis juridiques au maître d’oeuvre (l’association Vélos En Ville de Marseille a gagné plusieurs recours auprès du Tribunal Administratif pour non-respect de la loi LAURE).

Article L228-2

A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation.

Le trottoir est trop étroit pour un partage de l’espace piéton/vélo. Heureusement il y a assez peu de voitures mais des témoignages montrent que les motorisés ont souvent une vitesse excessive sur ce chemin étroit.

Chemin du Bruguet

C’est clairement le point noir de cet itinéraire alors qu’il a tous les atouts. Accès interdit aux motorisés, traversant la forêt, la moitié du chemin est un billard (coté Air France) tandis que l’autre est quasi impraticable à vélo de route (et même très compliqué en VTC, c’est dire). A chaque pluie la situation s’aggrave un peu plus et beaucoup d’actifs ne veulent pas venir à Sophia à vélo car n’ayant qu’un vélo de route ils craignent pour leur matériel.
Cette section est la priorité du parcours : c’est un point d’accès à la technopole pour de nombreux administrés.

Depuis Opio : priorité à la RD3

Le trajet Opio-Sophia passant par Valbonne, les aménagements réalisés pour les Valbonnais bénéficieront évidemment aux Opians.
Pour rejoindre Valbonne, l’itinéraire le plus direct est :
  • RD3 en passant par le rond-point Coluche
  • Chemin du Tameyé jusqu’à Valbonne.
La RD3 n’est actuellement pas aménagée malgré une largeur qui semble suffisante : c’est une opportunité.
Une piste cyclable sécurisée permettra aussi aux parents de rallier le parc pour enfants autrement qu’en voiture (et ainsi désengorger le parking débordant fréquemment). L’école primaire de La Tour d’Opio et le club de Tennis voisins verront sûrement aussi d’un bon oeil un accès sûr et confortable.
Pour faciliter le parcours des usagers du vélo, le Chemin du Tameyé gagnerait à voir implanté un double-sens cyclable sur une petite portion. Les véhicules de service et bus sont déjà autorisés à l’emprunter si l’on en croit StreetView. La pose d’un panonceau M9v2 semble ici une évidence.

Rendre le parcours cyclable plus direct : c’est tout l’intérêt du double-sens cyclable. A mettre en place sur le chemin du Tameyé

Un double-sens cyclable aurait toute sa place sur le Chemin de Tameyé

Accès Sud-Est : propositions

Pour rappel, l’accès Sud-Est concerne les communes suivantes :

6. Sophia/Biot Village
7. Sophia/Villeneuve Loubet Village
9. Sophia/Antibes secteur Fontonne

A.  type de vélo nécessaire pour le parcours

Tous les types de vélos semblent convenir, du route au VTC. L’assistance électrique est ici aussi un avantage : assez forte déclivité (besoin d’une assistance ou de nombreuses vitesses).

B. Temps de parcours prévisionnel

Compter 20 à 25 minutes en VAE (arrivée CASA) et moins d’1 heure en vélo sans assistance.

C. Plan de cette proposition

Une fois le bord de mer quitté, le parcours est compliqué pour atteindre le Chemin de Vallauris (Biot). Ce dernier présente un fort dénivelé mais n’est pas (trop) fréquenté par les motorisés.

Atteindre le Chemin de Vallauris : c’est l’exercice périlleux auquel sont confrontés les antibois désirant rejoindre Sophia à vélo chaque matin. Le chemin de Saint-Claude ne laisse pas de place à ces usagers.

D. Points à aménager prioritairement

Chemin de Saint-Claude

Le Chemin de Saint-Claude est considéré par les usagers comme très dangereux : trop étroit à la montée, une mauvaise visibilité pour dépassements, de nombreux bus et bordures de part et d’autre rendent les dépassements périlleux.

Les usagers nous ont par ailleurs remonté s’être déjà fait peur plusieurs fois à cause des mini-bouches d’égout et trappes incendies au milieu de la route difficilement visibles. Une attention particulière doit être apportée à cela, une chute (vite arrivée dans ces conditions) pourrait avoir de graves conséquences.

Chemin de Vallauris

La tranquillité du Chemin de Vallauris reste relative : un problème de report des véhicules motorisés depuis la route des colles est souvent remonté sur cet itinéraire.
On peut espérer que si le trafic vélo augmente un peu, les automobilistes verront moins le Chemin de Vallauris comme une option “raccourci”.
La largeur relative de la route (deux voitures ne peuvent se croiser la plupart du temps) et le fait de ne pas se mettre dans le bas-côté assurent une certaine tranquillité. Une officialisation de circulation vélo serait utile pour que les motorisés lèvent le pied.
 

Pour le retour, les actifs de Sophia (venant d’en face) doivent franchir cette 2×2 voies et cet énorme terre-plein central. Un accès sécurisé par la droite de l’image (piste cyclable bidirectionnelle) est indispensable.

Le principal problème du Chemin de Vallauris est sur le trajet du retour : il n’est tout simplement pas accessible dans ce sens. En effet, les usagers doivent traverse une 2×2 voies avec un terre-plein central s’ils souhaitent l’emprunter…
Son accès est donc la priorité sur cet itinéraire.

Accès Sud : propositions

Pour rappel, l’accès Sud concerne les communes suivantes :

8. Sophia/Vallauris Centre-Ville

A.  type de vélo nécessaire pour le parcours

Tous les types de vélos semblent convenir, du route au VTC. L’assistance électrique est ici aussi un avantage : nombreuses côtes sur le parcours.

B. Temps de parcours prévisionnel

Compter environ 25 minutes en VAE (arrivée Garbejaïre) et moins d’1 heure en vélo sans assistance.

C. Plan de cette proposition

Rejoindre le stade de la Valmasque et ses pistes protégées : difficile exercice pour les usagers venant de Vallauris.

D. Points à aménager prioritairement

Depuis le centre de Vallauris, le parcours se décompose en trois parties : avant la traversée de l’autoroute A8 puis après où le parcours est partagé avec les nombreux actifs habitant sur Mougins-le-Haut. Enfin, troisième section : à partir de la RD35, où l’usager du vélo trouve un cheminement sécurisé, confortable et fléché jusqu’au coeur de la technopole.

Sortir de Vallauris

Pour rejoindre le pont de l’autoroute depuis Vallauris, des rues résidentielles à faible trafic sont possibles, rendant le cheminement agréable et tranquille. Un fort dénivelé est tout de même présent.

La sortie de Vallauris pour atteindre les rues résidentielles doit absolument être aménagée : aucune place n’est aujourd’hui disponible pour les vélos sur la RD135 (Route de Grasse).

Chemin de Saint-Bernard

Pour éviter le fort dénivelé des rues résidentielles, l’usager peut choisir de s’aventurer sur le Chemin de Saint-Bernard où malheureusement aucun aménagement n’est prévu pour lui.

Un kilomètre à parcourir sur le Chemin de Saint-Bernard qui en parait 10 fois plus tant le manque d’aménagement rend le cheminement inconfortable.

Avec une largeur d’environ 10 mètres, il est possible d’envisager de laisser un peu de place aux citoyens qui décident de se déplacer autrement qu’en voiture.
Pour rappel, le CEREMA (organisme d’Etat donnant les bonnes pratiques en termes d’aménagement urbain et routier) indique que 3 mètres de largeur est suffisant pour la circulation des bus et autres poids lourds.
Les voies sur le chemin de Saint-Bernard sont d’environ 3.8 mètres : en les réduisant légèrement, la réalisation d’une piste cyclable protégée est possible.

Chemin des Tuillières

Une amélioration comme on les aime : le chemin des Tuillières est à sens unique dans le sens Vallauris-Sophia. Cette rue résidentielle étant limitée à 30km/h, la mise en place d’un double-sens cyclable (comme le permet la loi depuis Juillet 2015) simplifiera le parcours à vélo à très faible coût.

Chemin des Tuillieres : 100 mètres où le double-sens cyclable prend toute sa valeur.

Un point noir à sécuriser est le pont au-dessus de l’A8 : la vitesse élevée des véhicules motorisés n’est pas compatible avec le rythme des usagers du vélo. Les trottoirs sont trop étroits pour envisager de les faire partager entre piétons et vélos.
Deux solutions sont avancées :
supprimer le trottoir d’un côté pour réaliser une large voie piétons/vélos de l’autre. En la séparant du trafic motorisé
Une fois l’autoroute franchie, le parc départemental de la Valmasque offre de nombreuses possibilités aux possesseurs de VTT.
Cependant, il semble peu concevable pour celui ou celle qui souhaite laisser sa voiture au garage d’emprunter ces sentiers.
Une sécurisation de la D135 (Route de Fontmerle) serait la bonne solution dans l’optique d’un report des usagers de la voiture vers le vélo.
Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *