Portrait d’usager du vélo – Sylvie, 1 an plus tard

Avec la série «Portrait d’usager du vélo», nous donnons la parole aux habitants des Alpes-Maritimes pour qu’ils nous fassent part de leurs expériences à vélo. Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience, contactez-nous par le formulaire ci-dessous !

Il y a un an, Sylvie découvrait les avantages du vélo électrique pour les déplacements quotidiens grâce à une location longue durée. Elle appréhendait déjà la fin du contrat de location et le retour à l’automobile. Mais une fois qu’on a goûté au vélo, on ne peut plus s’en passer…


Racontez nous votre expérience du vélo depuis votre portrait il y a un an

Mon contrat de location de vélo avec la société WOOV prenait fin en octobre 2017 mais je n’avais pas encore toutes les cartes en main pour décider d’acheter un vélo électrique. Je voulais attendre de passer la période hivernale avant de me décider à acheter ou pas un vélo électrique.

En toute logique, j’aurais du remonter dans ma voiture en novembre pour aller travailler… Impossible !!! L’idée de reprendre la voiture tous les jours était impossible.
Après avoir goûté à la liberté, au bien être, à la fierté de participer à un mouvement citoyen, je ne pouvais pas revenir en arrière. D’autant que je le sais, on peut rouler en hiver. A part quelques jours par an, les hivers dans la région restent cléments. Pas besoin de se chercher encore des excuses. Acheter un VAE était une évidence. Il fallait juste trouver les sous. Je comptais bien faire appel au Père Noël. La société WOOV m’a gentiment proposé un vélo pour prolonger la location de quelques mois. Le temps pour moi d’acheter un vélo.
Après avoir profité d’une offre promotionnelle sur un site de vente privée, mon beau vélo est arrivé en décembre et depuis je ne le quitte plus.

Pouvez-vous nous présenter votre nouveau vélo

Le vélo est le modèle EU01 Street Pack de la marque Peugeot.
Il est équipé de garde-boue, la lumière est intégrée et branchée directement sur la batterie. Il lui manque juste le porte bagage et une béquille que j’ai fait rajouter.
Moteur Bosch Performance Line, batterie Bosch Li-ion Power-Pack 400 Wh, disques hydrauliques et transmission à courroie Gates Carbondrive (cette courroie renforcée avec du carbone ne nécessite pas d’entretien et offre une durée de vie supérieure à une chaîne classique).

Le premier VAE : un 24V loué chez WOOV

Le nouveau VAE : Peugeot Street Pack tout équipé

Empruntez-vous le même trajet qu’avec votre vélo Woov ?

Avec ce vélo, je n’ai plus de limite. Il est puissant, pas de vibration, pas de bruit alors non je n’emprunte plus le même trajet. Maintenant j’emprunte les petites routes pentues mais peu fréquentées par les voitures. Les petites routes de Valbonne sont parfois très raides mais avec ce vélo, je les monte sans aucune difficulté. Les 7 vitesses combinées aux 4 programmes (Eco, Tour, Sport, Turbo) permettent de choisir l’intensité de pédalage. Quand je ne souhaite pas forcer, je choisi le mode turbo et je grimpe une très forte montée sans faire monter le cardio et sans transpirer une seule goutte de sueur.

En rouge le trajet emprunté avec le VAE Woov sur une route très passante. En bleu un trajet avec plus de pentes mais au calme et sans effort avec le VAE Peugeot

Comment avez-vous surmonté votre appréhension des déplacements de nuit ?

J’ai eu besoin de mes amis vélo-taffeurs pour surmonter cette étape. Traverser le chemin du Bruguet le soir dans le noir n’est pas naturel pour moi.
Lors de la soirée de comptage réalisé en septembre par les associations Travisa, Choisir le Vélo et la CASA, j’ai rencontré d’autres cyclistes sur le chemin du Bruguet et ils m’ont très gentiment accompagnée à plusieurs reprises. Maintenant rentrer de nuit n’est plus un problème.
Il faut aussi ajouter que l’éclairage de mon vélo est puissant. Avec une bonne visibilité, je roule sereinement.

Après plus d’un an de vélotaf, quel est votre retour d’expérience et vos conseils ?

Je ne sais pas trop si je peux donner des conseils, nous avons tous des attentes et besoins différents. Mais je ne regrette pas du tout cet investissement.
J’utilise ma voiture de manière occasionnelle, le vélo est devenu mon moyen de déplacement principal.

Ma préoccupation est la suivante aujourd’hui : ou accrocher mon vélo lorsque je me déplace?


Vous êtes intéressés pour apparaitre dans notre série “Portrait d’usager du vélo” ? Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet
Moi aussi je prends mon vélo !

Votre message

Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *