Portrait d’usager du vélo #28 – Jean Michel

Avec la série «Portrait d’usager du vélo», nous donnons la parole aux habitants des Alpes-Maritimes pour qu’ils nous fassent part de leurs expériences à vélo. Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience, contactez-nous par le formulaire ci-dessous !

Pas le temps de faire du sport et un enfant à emmener à l’école ? Avec un VAE et un bon porte-bagage il est facile de concilier les deux. Jean Michel nous montre aussi l’intérêt des ateliers participatifs comme celui de Choisir Le Vélo pour apprendre à entretenir et réparer son vélo.


Présentation

Prénom : Jean Michel

Âge : 41 ans

Situation familiale : En couple, 1 enfant

Ville : Chateauneuf de Grasse

Profession : Ingénieur chez Vodafone

Vient au travail à vélo depuis : 2015

Vélo & accessoires

Marque/ modèle de vélo :

VAE / VTT Haibike Sduro (merci Nicolas de chez Cycles Omega à Grasse 😉 ).

VAE Haibike Sduro

Éclairage (Avant/Arrière) :

Lezyne 450 lumens (c’est un minimum je trouve),  LED arrière Décathlon.

Sécurité (casque, écarteur, klaxon, accessoires réfléchissants) :

Casque jaune fluo Décathlon.

Vous êtes plutôt sac à dos ou porte-bagage & sacoches :

Sac à dos de canyoning (fourre-tout et étanche du coup).
J’ai mis un porte-bagage pouvant supporter 35 kg (la recherche fut longue pour trouver le bon modèle – merci lecyclo pour vos conseils et patience !!!) pour y mettre un porte-enfant et mon fils (7 ans et 24 kg + son cartable)

Trajet domicile-travail

Pourquoi avoir décidé de prendre le vélo pour aller au travail ?

J’ai toujours utilisé le 2 roues (scooter) comme moyen de locomotion. Le travail occupe une grosse partie de mes journées. Je dois aussi m’occuper de mon fils matin et soir. Du coup, j’ai moins de temps pour faire du sport ou du moins, m’aérer la tête. Au moins, en allant à vélo (même si à VAE), je fais un peu d’effort et surtout, je m’aère la tête matin et soir (+/- 25 min par trajet).
Le VAE me permet de gérer mon fils matin et soir sans avoir de contrainte de temps pour tout faire ou d’effort (à 2 sur le vélo).

Un porte-bagage, un siège enfant pour transporter son fils sans effort.

À quelle fréquence venez-vous travailler à vélo ?

4 à 5 fois par semaine.

Quelle est la distance domicile-travail parcourue et la durée ?

9 à 12 km , 25 à 35 min (si je dois monter au village, avec la côte de Chateauneuf 🙂 , pour chercher mon fils le soir).

Que transportez-vous (repas, ordinateur, vêtements de change, enfants, …) ?

Ma gamelle pour mon repas, mes affaires de rechange (d’avril à octobre en général), mon PC, ma trousse à outils pour le vélo.

Pouvez-vous détailler un de vos trajets ?

Je dépose mon fils au bus et je passe par les routes de campagne, autant que possible, pour éviter un maximum de trafic et profiter au mieux de la nature. Ça tombe bien, c’est aussi la route la plus courte pour venir au travail 🙂 . Que demander de plus !

Qu’est-ce-qui vous plaît le plus dans le fait d’aller au travail à vélo ?

M’aérer la tête, arriver bien dans ma tête au travail, avec des ondes positives. Quand j’entends le refrain permanent des plaintes de tout un chacun, concernant les conditions du trafic et le stress que ça génère, je me félicite quotidiennement de ce choix de vie que j’ai fait il y a quelques années déjà.

Connaissez-vous d’autres personnes qui se rendent à leur travail à vélo ?

Oui, ma compagne et quelques collègues.

Quand vous n’y allez pas à vélo, comment allez vous à votre travail ?

En scooter (125).

Quelles sont les raisons qui font que certains jours vous ne venez pas à vélo ?

Un agenda très/trop serré, une impossibilité d’arriver dans les temps pour récupérer mon fils.

Qu’est-ce qui pourrait vous faire venir plus souvent à vélo ?

Je suis déjà à fond niveau utilisation. Tout est question de volonté 🙂 .

Avez-vous une anecdote à partager ?

Chaque jour où je prends le vélo, c’est que du bonheur. Voir les paysages évoluer jour après jour (pas derrière une vitre ou avec une radio en bruit de fond), s’arrêter pour regarder une quinzaine de perroquets ou perruches évoluer sur des arbres.

Au cœur de la nature, voir les paysages évoluer avec les saisons

A posteriori, pourquoi décidez-vous de vous déplacer à vélo ?

Bien être personnel, sentiments de ne pas participer au développement incessant des bouchons.

Equipement sur le lieu de travail

Votre lieu de travail propose-t-il :
  • Des parkings sécurisés ?
    • Non mais il y a des caméras sur site et des places 2 roues (je m’accroche aux barrières).
  • Des vestiaires/douches ?
    • Oui (+ une piscine : et ça, ça participe encore plus à mon bien être entre mai et septembre 🙂 ).
  • Des casiers pour stocker vos affaires ?
    • Non, tout dans mon sac.
  • Un lieu pour faire sécher vos affaires ?
    • Sur une chaise sur la terrasse au travail.

Votre équipement

Haut : Tee shirt manche courte toute l’année.
Bas : Mon pantalon de travail (ou un pantalon si pluie ou short d’avril à septembre).
En cas de pluie: Une Goretex vert fluo.
Quand il fait froid : Une sorte de softshell Patagonia très légère, respirante, coupe-vent, chaude quand il faut.

Entretien du vélo

Qui fait l’entretien de votre vélo ? Magasin de cycles, grande surface, vous-même, atelier participatif…

Je profite du partenariat avec l’atelier vélo de Grasse. Il est super !! Merci pour son travail et son aide précieuse. J’ai appris plein de choses grâce à lui. Merci mille fois. Je sais changer maintenant, avec son aide et ses outils : plateaux, cassette, chaines …

A quelle fréquence entretenez vous votre vélo ?

Je nettoie le vélo (chaine, cassette,…) et je mets de l’huile sur la chaine 2 à 3 fois par mois.

Vos autres trajets à vélo

Votre vélo vous sert-il à d’autres trajets ?

Très peu. En vacance ou pour faire des courses.

A quelle fréquence utilisez vous votre vélo ?

Quotidiennement.

Avez-vous essayé le voyage à vélo ?

Non.

Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui envisage d’aller au travail à vélo, quel serait-il ?

Ne remettez pas à demain cette envie de rouler en 2 roues. Ce sera que du bénéfice pour vous.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Je me suis fait une fracture de l’épaule en tombant bêtement dans un virage, roue avant qui a dérapé … Presque 2 mois sans vélo. Soyez prudent. Même si on a le sentiment d’être libre, prudence 🙂 .
Respectons les voitures même si eux ne nous respectent pas tous. Montrons-leur le bon exemple. Pensons à les remercier d’un signe de main ou de tête ou avec un sourire.

Sduro by Haibike et Nomade by Jaume Plensa à Antibes


Vous êtes intéressés pour apparaitre dans notre série “Portrait d’usager du vélo” ? Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet
Moi aussi je prends mon vélo !

Votre message

Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *