Portrait d’usager du vélo #22 – Olivier

Avec la série «Portrait d’usager du vélo», nous donnons la parole aux habitants des Alpes-Maritimes pour qu’ils nous fassent part de leurs expériences à vélo. Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience, contactez-nous par le formulaire ci-dessous !

Olivier ne vient au travail à vélo qu’une fois par semaine, mais il traverse presque tout le département ! Depuis Menton jusqu’à Sophia, il profite des levers de soleil et de la beauté des paysages du littoral et de l’arrière pays pendant les 55 kilomètres de son trajet.


Présentation

Prénom : Olivier

Âge : 44 ans

Situation familiale : En couple, 1 enfant

Ville : Menton

Profession : Technicien plasturgiste chez Integra Neurosciences

Vient au travail à vélo depuis : Août 2013

Vélo & accessoires

Marque/ modèle de vélo :

J’utilise un Vitus et un Lapierre.

Éclairage (Avant/Arrière) :

Des éclairages amovibles Décathlon rechargeables par usb à l’avant et l’arrière pour voir et être vu et une frontale Petzel en hiver que j’ai adapté directement à mon casque.

Éclairages amovibles et frontale

Sécurité (casque, écarteur, klaxon, accessoires réfléchissants) :

Un coupe-vent jaune fluo, qui sert également d’imperméable en cas de pluie et un sur-sac à dos avec bandes réfléchissantes.

Sur-sac fluo pour protéger de la pluie et améliorer la visibilité

Vous êtes plutôt sac à dos ou porte-bagage & sacoches :

Petit sac à dos contenant le nécessaire en cas de crevaison.

Trajet domicile-travail

Pourquoi avoir décidé de prendre le vélo pour aller au travail ?

Pour plusieurs raisons :
La première pour intégrer ma sortie hebdomadaire à mon trajet domicile-travail. Ceci me laisse plus de temps libre les week-ends.
La seconde pour un point de vue économique, mon trajet en voiture travail-domicile aller-retour me revient à 20€/jour (autoroute + essence).
Enfin, la troisième raison est pour la diversité et la beauté des paysages que nous offrent le littoral et l’arrière-pays et ce sentiment de bien-être avant de commencer sa journée de travail.

À quelle fréquence venez-vous travailler à vélo ?

Je ne peux malheureusement pas venir plus d’une fois par semaine au travail à vélo pour une raison que vous comprendrez juste après 😉 .

Quelle est la distance domicile-travail parcourue et la durée ?

En effet, j’habite Menton, tout au bout du département, à la frontière Italienne, soit 55 km l’aller. Je mets entre 2h10min et 2h30min selon si je prends le bord de mer ou si je passe par la moyenne corniche.
https://www.relive.cc/view/g12985653395
Cela nécessite un départ au plus tard de Menton à 5h00 du matin, d’où l’importance des éclairages et accessoires réfléchissants. Le trajet est très agréable en été et j’assiste à de beaux levers de soleil, par contre en hiver, je pars et arrive de nuit. En hiver je réduis mon trajet en utilisant le TER, je réalise la première partie en train, des espaces sont dédiés aux transports des vélos sans supplément. Je descends entre Beaulieu et Nice St Augustin selon ma forme. Je réduis ainsi mon trajet de moitié (27-30 km en un peu plus d’une heure).

Espace dédié aux vélos dans le TER.

Le soir pour rentrer à Menton, je privilégie le train en descendant à vélo jusqu’à la gare de Biot, en effet, la circulation est beaucoup plus dense et les pistes cyclables ne sont pas forcements accessibles…

Je profite de cette interview pour demander à nos élus de véritables pistes cyclables sécurisées et correctement balisées.

Il est bien beau de tracer une ligne blanche au sol et d’appeler ça « piste cyclable ».

On nous incite à utiliser de moins en moins nos voitures, mais avons-nous de véritables alternatives ? Nous devrions nous inspirer de Strasbourg, ville ou le vélo y est parfaitement intégré !

Que transportez-vous (repas, ordinateur, vêtements de change, enfants, …) ?

Comme je le disais précédemment, je transporte peu de chose dans mon sac à dos, le juste nécessaire en cas de crevaison, mais aussi pour des raisons de confort. Cela implique que j’amène mon change et affaires de toilettes la veille, une certaine logistique car il ne faut surtout rien oublier !

Qu’est-ce-qui vous plaît le plus dans le fait d’aller au travail à vélo ?

Le bien-être après avoir terminé ma sortie et commencer ainsi ma journée de travail sur les chapeaux de roues !

Connaissez-vous d’autres personnes qui se rendent à leur travail à vélo ?

Nous sommes plusieurs de ma société à venir à vélo de communes différentes. Nous nous donnons rendez-vous au fil de la route pour une arrivée en peloton.

Quand vous n’y allez pas à vélo, comment allez vous à votre travail ?

Je prends la voiture mais je privilégie les transports en commun en prenant tout d’abord le train de Menton jusqu’à Nice puis le bus, la ligne 230 jusqu’à Sophia. C’est peut-être plus long, mais j’en profite pour lire.

Quelles sont les raisons qui font que certains jours vous ne venez pas à vélo ?

Il est rare que je ne prenne pas le vélo une fois/semaine, je m’y tiens, toute l’année et par tous les temps, soit environ 2000 km/an !

Avez-vous une anecdote à partager ?

Une drôle de rencontre un matin, j’ai croisé une famille de sangliers sur l’ancien chemin de Vallauris. Je ne sais pas qui a eu le plus peur de l’autre ce jour-là.

A posteriori, pourquoi décidez-vous de vous déplacer à vélo ?

Pour mon bien-être physique et moral et la beauté des paysages !

Levers de soleil, panoramas depuis la corniche,… beauté des paysages du matin.

Equipement sur le lieu de travail

Votre lieu de travail propose-t-il :
  • Des parkings sécurisés ?
    • Oui nous venons d’avoir cette année un parc pour attacher nos vélo, le nombre de cycliste dans la société est de plus en plus croissant (environ 7).
  • Des vestiaires/douches ?
    • Malheureusement, je déplore le manque de douche et vestiaire. Une seule douche pour l’ensemble des sportifs que compte ma société (surtout les joggers entre midi et deux). C’est encore trop peu, surtout que cette douche est comptabilisée parmi les douches de sécurité…
  • Des casiers pour stocker vos affaires ?
    • Oui mais toujours trop peu par rapport au nombre croissant de sportifs.
  • Un lieu pour faire sécher vos affaires ?
    • Aucun à mon grand regret.

Votre équipement

Haut/bas : casque ça va de soi, lunettes, cuissard, la panoplie du parfait petit cycliste.
En cas de pluie : un coupe-vent fait l’affaire !
Quand il fait froid : la tenue hivernale est plus conséquente, cache oreilles, tour de cou, gants, cuissard long, sur-chausse… mais en pédalant vite, on a moins froid.

Entretien du vélo

Qui fait l’entretien de votre vélo ? Magasin de cycles, grande surface, vous-même, atelier participatif…

Je fais réviser/réparer mon vélo chez Alfonso, un ex collègue de travail qui a ouvert sa propre boutique de vente et réparation 2 roues à Vintimille en Italie, Alfo Bike, je recommande !

A quelle fréquence entretenez vous votre vélo ?

Une grosse révision une fois par an, sinon je réalise moi-même le petit entretien si besoin.

Vos autres trajets à vélo

Votre vélo vous sert-il à d’autres trajets ?

Je fais quelques sorties longues durant mes congés dans l’arrière-pays ou je m’attaque à quelques cimes comme le col de Turini, la Bonette ou le mythique Mont Ventoux.

Avez-vous essayé le voyage à vélo ?

Nous en parlons avec mon amie, plusieurs idées, comme remonter le canal du Midi qui relie la méditerranée à l’Atlantique, différentes voies bleues sur la côte Atlantique ou alors les routes Hollandaises.

Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui envisage d’aller au travail à vélo, quel serait-il ?

Je reprendrais la chanson de Joe Dassin «à vélo à Sophia, on dépasse les autos… »
https://www.youtube.com/watch?v=xZSvDn05Pz8


Vous êtes intéressés pour apparaitre dans notre série “Portrait d’usager du vélo” ? Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet
Moi aussi je prends mon vélo !

Votre message

Partagez cet article !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *