Portrait d’usager du vélo #18 – Nicolas

Avec la série «Portrait d’usager du vélo», nous donnons la parole aux habitants des Alpes-Maritimes pour qu’ils nous fassent part de leurs expériences à vélo. Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience, contactez-nous par le formulaire ci-dessous !

Le vélo étant son seul moyen de locomotion pour aller au travail, Nicolas a fait évoluer sa monture au fur et à mesure de ses besoins et de sa famille. Sièges enfant, assistance électrique puis extension à l’arrière, le vélo de ville s’est transformé en un transporteur polyvalent de grande capacité.


Présentation

Prénom : Nicolas

Âge : 36 ans

Situation familiale : Marié, 2 garçons de 9 et 5 ans

Ville : Cagnes sur mer

Profession : Ingénieur logiciel chez Dolby à Sophia Antipolis

Vient au travail à vélo depuis : 2012

Vélo & accessoires

Marque/ modèle de vélo :

Mon vélo utilitaire me sert depuis de nombreuses années.
Voici la présentation de ses évolutions en fonction de mes besoins/envies.

Version 1: L’origine

Stevens Boulevard, le vélo d’origine.

Utilisation: Cagnes sur mer <-> Juan les Pin sans enfant
Modèle du vélo: Stevens Boulevard SX Gent
Matériel :
• Freins V break avant et arrière.
• Vitesses Shimano Nexus 8
• Antivol de cadre Axa
• Eclairage Busch und Müller | Bumm LED Fly | Toplight Flat
• Selle ROYAL – Ellipse relaxed
Trajet essentiellement maison/travail.
15 ans depuis la dernière montée sur un vélo, j’ai remercié le mois de mai avec l’enchaînement de ses jours fériés car les courbatures ont été au rendez-vous.

Version 2 : Passage par la nourrice.

Ajout du premier siège enfant.

Utilisation: Cagnes sur mer <-> nourrice <-> Juan les Pins
Matériel :
• Matériel de la version 1
• Antivol U ABUS
• Sacoche 32 litres BASIL
Voilà quelques semaines que je chevauche ma nouvelle monture.

 

Version 3 : Électrification

Ajout d’un moteur OZO

Cagnes sur mer <-> nourrice <-> Juan les Pins
Matériel :
• Matériel de la version 2
• Kit électrique OZO moteur réducté avant – batterie 36 V 9 Ah
• Ordinateur de bord Cycle analyst
Le vent et certaines montées ont eu raison de moi… J’ai donc installé un moteur électrique afin de normaliser le temps de trajet. Indépendamment de la météo et de la fatigue, le parcours est de 30 min.

Version 4 : Minibus

Ajout du deuxième siège enfant.

Cagnes sur mer <-> école <-> nourrice <-> Juan les Pins
Matériel :
• Matériel de la version 3
• Siège enfant Yepp EasyFit
Ajout d’un deuxième siège enfant pour le plus grand. Nous partons donc tous les trois à l’école puis chez la nourrice puis au boulot. Nous ajoutons le sac de squash en plus de la sacoche.

 

Version 5 : Meilleur freinage

Des freins plus robustes et plus de siège pour les enfants.

Cagnes sur mer <-> école<-> Sophia Antipolis
Matériel :
• Matériel de la version 4
• Suppression du siège enfant Yepp EasyFit
• Frein arrière Nexus RollerBrake Série 8
• Frein avant MAGURA HS33
• Poignées Ergon GC1 Biokork
Tout le monde grandit et le plus jeune de mes enfants ne rentre plus sur le siège avant. Nous partons donc à pied à l’école en poussant le vélo avec les deux enfants dessus. L’entreprise déménageant sur Sophia Antipolis, le vélo adopte des freins plus robustes.

 

Version 6 : Long rider

Le long rider qui transporte tout !

Cagnes sur mer <-> école <-> Sophia Antipolis
Matériel :
• Matériel de la version 5
• Family Leap Kit de Xtracycle
• Eclairage Bush and Muller Lumotec IQ2 Luxos (avant), Secula (arrière)

Les enfants ont grandi. La version 5 du vélo ne permet plus de transporter le plus âgé de mes fils en tout sécurité. Le vélo étant mon moyen de transport principal, le fait d’être limite en chargement devient de plus en plus gênant.
Maintenant tout y passe !
• Courses (4 gros sacs)
• Sac de judo
• Enfants avec cartables
• Cartons
• Machine à crêpes pour la chandeleur au travail
• …

 

Deuxième vélo : Custom low rider

Custom low rider.

Modèle assemblé maison.
Très agréable pour faire des balades sur le bord de mer, il m’arrive le prendre pour monter sur Sophia.

Éclairage (Avant/Arrière) :

Eclairage Bush and Muller Lumotec IQ2 Luxos (avant), Secula (arrière)

Sécurité (casque, écarteur, klaxon, accessoires réfléchissants) :

• Casque Bern Brentwood (utilisable toute l’année et pour le ski).
• Eclairage Latéral Monkeylight m232 (important pour les croisements qui sont peu ou pas éclairés).
• Masque anti-pollution Respro Cinqro (filtre PM2.5).
• Sonnette Cordo de bonne taille.

Vous êtes plutôt sac à dos ou porte-bagage & sacoches :

Plutôt sacoches car elles n’appuient pas sur le dos, limitent la transpiration et descendent le centre de gravité.

Trajet domicile-travail

Pourquoi avoir décidé de prendre le vélo pour aller au travail ?

Lors de mon précédent travail sur Sophia, je prenais le bus 231/232 – semi direct, trajet très agréable par ailleurs.
Avant de migrer sur Sophia, mon employeur actuel était sur Juan les pins.
Pendant 1 mois, j’ai tenté de continuer de prendre le bus pour me rendre sur place.
Mais le 200 m’a très vite découragé. Fréquences, retards et agressions sur usagers m’ont encouragé à changer de mode de transport.
Au vu des embouteillages quotidiens, l’achat d’une voiture n’était pas motivant.
Le faible dénivelé et la vue du bord de mer furent les éléments déclencheurs.
Dans un premier temps le vélo est resté sans assistance, mais les coups de vent ont eu raison de moi car ils allongeaient considérablement le temps de parcours. J’ai donc opté pour un kit électrique.
Le but ne fut pas de passer à un scooter mais de stabiliser le temps de trajet tout en musclant les cuisses.
Après 15 ans d’arrêt du judo et au bout d’un an de vélo, j’ai pu reprendre le judo.

À quelle fréquence venez-vous travailler à vélo ?

Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il grêle ou qu’il neige (certes ce n’est pas souvent), malade ou courbaturé, le vélo est mon “seul” moyen de transport.
Mais merci l’assistance électrique qui est une grande aide lorsque les conditions sont défavorables.
De plus, il est important d’opter pour de bons vêtements d’hivers ou de pluie afin de ne pas être gêné.

Quelle est la distance domicile-travail parcourue et la durée ?

Le parcours est d’environ 20 km.
Il se fait en 50 min le matin et 40 min le soir – Sophia est bien en haut de la colline.
Je chemine donc 200 km par semaine, ce qui représente environ 8000 km par an 😀 .

Que transportez-vous (repas, ordinateur, vêtements de change, enfants, …) ?

Un peu de tout ça :
• Repas
• Ordinateur
• Poubelles
• Téléphone
• Vêtements pour la semaine
• Vêtements de pluie (nous ne savons jamais quand la pluie arrivera)
• Sac de Judo
• Les enfants chaque matin (hors mercredi) pour l’école
• Kit de réparation (chambre à air, outils, pompe)
• Courses

Qu’est-ce-qui vous plaît le plus dans le fait d’aller au travail à vélo ?

Profiter de la vue du bord de mer (montagnes – enneigées en hiver, le fort carré, les palmiers et la mer).
La proximité avec les animaux (écureuils, sangliers, hérissons, crapauds).
Je rejoins aussi David:
« C’est un peu sadique, mais plus il y a des bouchons, plus je suis content d’être sur mon vélo à doubler tout le monde.”
De plus à quelques minutes près, je mets le même temps tous les jours ce qui n’est pas le cas en voiture ou en bus.

Votre entreprise propose-t-elle l’indemnité kilométrique vélo ?

Oui, depuis cette année (2017); Dolby étant très orienté bien-être de l’employé, ce type d’initiative s’inscrit complètement dans ce registre.
Elle est limitée à 200€/an (limite de la défiscalisation), mais cela participe à mes entretiens et consommable de l’année.
Afin de faciliter la mise en place, j’ai proposé un Google Form et un dashboard pour les participants. L’employé n’ayant qu’à valider son nom sur le formulaire, le reste est automatique.

Connaissez-vous d’autres personnes qui se rendent à leur travail à vélo ?

Nous sommes trois à prendre le vélo au travail avec plus ou moins de constance pour les deux autres, mais je tente de motiver les autres à nous rejoindre.
Sur le trajet, je croise de plus en plus de personnes en vélo (surtout l’été). Le VAE aide à promouvoir le vélo taff.

Quand vous n’y allez pas à vélo, comment allez vous à votre travail ?

Les rares fois où le vélo est indisponible ou que l’organisation fait que, je co-voiture avec un collègue de boulot.

Quelles sont les raisons qui font que certains jours vous ne venez pas à vélo ?

Pour l’instant même en alerte météo, je continue à prendre le vélo.
Seule la casse de la fourche avant m’avait obligé à faire du co-voiturage prolongé.

Qu’est-ce qui pourrait vous faire venir plus souvent à vélo ?

Difficile de faire plus.

Avez-vous une anecdote à partager ?

De plus en plus, je croise des sangliers sur le chemin.
Cette année (2017), un soir d’hiver, en rentrant à la maison, j’entends de forts grognements dans la forêt.
Assez fort pour traverser la musique des écouteurs (certes le volume est faible afin de continuer à entendre l’environnement).
Quand soudain, à l’entrée d’un virage, en pleine descente, le faisceau de la frontale vient illuminer la bête !!!
Ses yeux étaient comme possédés.
Que va-t-il faire ?
Est-il énervé ?
Est-il effrayé ?
Un grand frisson m’a parcouru tout le long du dos.
Un sentiment de solitude s’est soudain emparé de moi.
Peu avant d’arriver à son niveau, le beau gros sanglier fit demi-tour.
Ouf !

A posteriori, pourquoi décidez-vous de vous déplacer à vélo ?

Le judo.
Le fait de pouvoir reprendre un sport qui apporte tant au corps et à l’esprit justifie à lui tout seul mes déplacements quotidiens à vélo.
Mais aussi pour la suppression du stress engendré par les bouchons, le comportement de certains automobilistes et la vue sur la mer.

Equipement sur le lieu de travail

Votre lieu de travail propose-t-il :
  • Des parkings sécurisés ?
    • Non
  • Des vestiaires/douches ?
    • Presque (pas de douche dans notre bâtiment, juste de quoi faire la toilette au lavabo)
  • Des casiers pour stocker vos affaires ?
    • Non
  • Un lieu pour faire sécher vos affaires ?
    • Non (hormis mon bureau)

Votre équipement

Initialement, avant de travailler sur Sophia, j’utilisais des vêtements de ville. Mais au vu de l’usure prématurée des pantalons, il m’a parut évident de passer à un habillage en adéquation.
Haut : Jersey court Cuore
Bas : Bib Cuore ou short Btwin
En cas de pluie: Veste et pantalon de pluie AGU et sur-chaussure Vaude.
Pour arriver dans les mêmes conditions que par beau temps, sec en hiver, transpirant en été.
Quand il fait froid : Haut de corps long et respirant ou jersey long Cuore, veste hiver et bib long d’hiver Vaude et gants Windster HiVis.
Jusqu’à -3 C° je suis tranquille, pas besoin de multiplier les couches.

Tenues d’été et d’hiver.

Entretien du vélo

Qui fait l’entretien de votre vélo ? Magasin de cycles, grande surface, vous-même, atelier participatif…

Pour tous les petits entretiens (freins, pneu, cable), je m’en occupe.
A l’origine les entretiens du vélo était fait par HollandBike (magasin d’origine du vélo) mais de plus en plus Jérôme de Bike Repair s’occupe du vélo.
C’est toujours un grand plaisir de retrouver son vélo après qu’il soit passé dans les mains de Jérôme.

A quelle fréquence entretenez vous votre vélo ?

Au minimum deux fois par an pour effectuer une révision.
Plus si l’usure de certaines parties du vélo le nécessite.

Vos autres trajets à vélo

Votre vélo vous sert-il à d’autres trajets ?

• Faire les courses au supermarché (4 gros sacs en capacité).
• Amener/récupérer les enfants aux différentes activités.
• Aller manger de la socca sur Nice !

Les courses dans les sacoches, il y a encore de la place pour un gros carton.

A quelle fréquence utilisez vous votre vélo ?

Presque tous les jours, en fonction des activités le week-end.

Avez-vous essayé le voyage à vélo ?

Non, mais cette expérience me fait fortement de l’oeil.

Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui envisage d’aller au travail à vélo, quel serait-il ?

Ne pas hésiter à prendre sa place sur la route. C’est à dire de ne pas coller les bords de la route mais de ne pas être en plein milieu non plus 😃.
Plusieurs raison à cela:
• Les voitures réfléchissent à deux fois avant de nous doubler.
• Eviter plus facilement les ouvertures de portière de voiture.
• Eviter de se prendre la pédale sur les trottoirs.
Pour aller sur Sophia, prendre un vélo électrique, cela évitera d’être découragé et ajoute un côté ludique.
Ce qu’il y a de bien avec le vélo, c’est qu’il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses.

Ne pas hésiter à se constituer une petite cagnotte afin de prendre certains équipements de meilleure qualité pour ne pas le regretter ou en changer trop souvent.

Pour un usage urbain, l’utilisation d’une boite de vitesses – par exemple Shimano Nexus 8 – est très agréable. Elle ne nécessite que très peu d’entretien et facilite grandement la gestion des vitesses.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Le cycliste est un être fragile, mais qui a tendance à tenter le sort lorsque ses marques sont prises.

« La vidéo «Le cycliste» – https://youtu.be/MAOr3YrgKFA – est basée sur les infractions les plus fréquemment commises par les cyclistes: non-respect de la priorité, dépasser à droite, zigzaguer entre les files de voitures, rouler sur les trottoirs et circuler dans les zones piétonnes. A travers la vidéo «Le cycliste», la Suva et les polices cantonales de Bâle-Ville, Vaud, Fribourg et de Suisse centrale veulent sensibiliser les cyclistes à ne pas jouer avec la vie – ni la leur, ni celle des autres. »

Merci à TRAVISA, Choisir/Initiatives Vélo, VeloSophia06 et tous les regroupements pour leur investissement au quotidien !!

Piste cyclable du bord de mer à Cagnes.


Vous êtes intéressés pour apparaitre dans notre série « Portrait d’usager du vélo » ? Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet
Moi aussi je prends mon vélo !

Votre message

Partagez cet article !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *