Portrait d’usager du vélo #12 – Paul

Avec la série «Portrait d’usager du vélo», nous donnons la parole aux habitants des Alpes-Maritimes pour qu’ils nous fassent part de leurs expériences à vélo. Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience, contactez-nous par le formulaire ci-dessous !

Le vélo hollandais, symbole du pays natal de Paul, n’est pas adapté au profil accidenté de la région. Un VAE acheté grâce à une aide de son employeur offre à Paul la possibilité de faire des économies d’énergie tout en profitant de la nature.


Présentation

Prénom : Paul

Âge : 49 ans

Situation familiale : Marié, 3 enfants

Ville : Le Rouret

Profession : Ingénieur ADEME

Vient au travail à vélo depuis : Décembre 2015

Vélo & accessoires

Marque/ modèle de vélo :

VAE Haibike Xduro Fullseven RC.

Haibike Xduro Fullseven RC, un VAE tout-suspendu.

Éclairage (Avant/Arrière) :

Cateye Volt 800 à l’avant, lampe générique à l’arrière, à remplacer par une meilleure à l’occasion.

Sécurité (casque, écarteur, klaxon, accessoires réfléchissants) :

Casque Scott Vivo Plus, sonnette, réflecteur sur la roue avant, gilet de sécurité, gants, lunettes.

Vous êtes plutôt sac à dos ou porte-bagage & sacoches :

Sac à dos.

Trajet domicile-travail

Pourquoi avoir décidé de prendre le vélo pour aller au travail ?

L’ADEME offre une aide intéressante à ses employés, ce qui m’a fait passer à l’acte.
Quelques mois avant, j’avais déjà fait quelques expériences sur des vélos électriques avec comme conclusion qu’il me fallait un vélo costaud. L’aide de l’ADEME permettait de m’en acheter un.

À quelle fréquence venez-vous travailler à vélo ?

Je regarde bien les prévisions météo. Donc le vélo est réservé pour les journées quand il ne fait pas mauvais, histoire de rester sec car le vélo n’est pas équipé avec des gardes-boue.

Depuis janvier 2017, je fais une journée de télétravail par semaine. Presque dommage de ne pas prendre le vélo ces jours-là !

Quelle est la distance domicile-travail parcourue et la durée ?

15 kilomètres en 35 minutes.

Que transportez-vous (repas, ordinateur, vêtements de change, enfants, …) ?

Je transporte le repas du midi, l’ordinateur la veille et le lendemain du télétravail et une pompe à vélo compacte (qui restait dans le sac à dos lors de mes vacances au ski ; j’avais quelque chose à expliquer).

Qu’est-ce-qui vous plaît le plus dans le fait d’aller au travail à vélo ?

Profiter de la nature et des jolies environs. Aussi faire un peu de sport, ce qui me permet de m’activer le matin et de décompresser le soir.

Je me motive en me mettant des objectifs. Celui de 2016 était de rouler 4 000 km. Ce n’était pas gagné et réaliser cet objectif nécessitait à partir de novembre un planning strict. L’objectif était atteint à la fin du dernier jour de travail de l’année (ouf!).

A vélo, au plus proche de la nature.

Sur le chemin de Notre-Dame du Brusc.

Connaissez-vous d’autres personnes qui se rendent à leur travail à vélo ?

Oui, des copains et une poignée de collègues. C’est chouette d’échanger nos expériences et de discuter du matériel.

Quand vous n’y allez pas à vélo, comment allez vous à votre travail ?

En voiture. Mais comme je souhaite éviter les émissions de GES (gaz à effet de serre), je m’imagine les quantités de gazole que je ne consomme pas. Quand je réalise un AR, je visualise que j’ai économisé 2 bouteilles et demie de gazole.

Quelles sont les raisons qui font que certains jours vous ne venez pas à vélo ?

La mauvaise météo, comme citée ci-dessus ou la nécessité d’avoir une voiture pour des déplacements plus loin à la fin de la journée.

Qu’est-ce qui pourrait vous faire venir plus souvent à vélo ?

Je suis très proche du max, mais logiquement une combinaison de pluie. Cela ne me semble pas très confortable, mais je devrais l’essayer.

Avez-vous une anecdote à partager ?

Début mars, je passais par Valbonne lors d’une soirée de pleine lune. Je voyais un crapaud au milieu de la route, qui risquait d’être choppé par une voiture à tout moment. Je décidais de le mettre à l’abri. Quand je soulevais la bête, je me rendis compte qu’il y en avait deux, superposés. Excusez-moi, madame et monsieur !

A posteriori, pourquoi décidez-vous de vous déplacer à vélo ?

Rouler sur un VAE est incroyablement efficace sur le plan des économies d’énergie. On a aussi une Renault Zoé qui est 100 % électrique. C’est pas mal du tout, mais le VAE est encore un facteur 12 fois plus économe, même en mode « turbo ». Je préfère laisser la Zoé à ma femme qui fait 50 km AR. Le but est de se déplacer tous les deux en électrique. L’Haibike et la Zoé sont complémentaires.

Zoé et Haibike, les deux moyens de déplacement électrique de la famille, pour optimiser les économies d’énergie.

Equipement sur le lieu de travail

Votre lieu de travail propose-t-il :
  • Des parkings sécurisés ?
    • Oui
  • Des vestiaires/douches ?
    • Oui, mais pas besoin grâce au VAE
  • Des casiers pour stocker vos affaires ?
    • Non
  • Un lieu pour faire sécher vos affaires ?
    • Non

L’ADEME propose à ses employés un parking abrité et sécurisé.

Votre équipement

Haut / Bas : je porte les vêtements de tous les jours. A noter que depuis que je fais du vélo, les jeans s’usent davantage sur la partie fesses et pas aux genoux comme normalement. C’était une surprise.

En cas de pluie: tant pis, pas de vélo.

Quand il fait froid : des gants de ski, écharpe, bandeau. Il faut encore trouver un moyen de protéger les orteils.

Entretien du vélo

Qui fait l’entretien de votre vélo ? Magasin de cycles, grande surface, vous-même, atelier participatif…

Jérôme BASTIAN de Bike Repair, très bon et sympa mécanicien vélo à Villeneuve-Loubet (il est ambulant et passe par l’ADEME sur rendez-vous, ce qui est génial).

A quelle fréquence entretenez vous votre vélo ?

Une à deux fois par an pour le gros entretien. Par contre, j’huile la chaîne tous les 50 kilomètres.

Vos autres trajets à vélo

Votre vélo vous sert-il à d’autres trajets ?

Très rarement, il sert à 99 % pour aller au travail.

A quelle fréquence utilisez vous votre vélo ?

En moyenne 3 fois par semaine.

Avez-vous essayé le voyage à vélo ?

Non.

Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui envisage d’aller au travail à vélo, quel serait-il ?

Laissez-vous convaincre par un essai. Rendez-vous compte qu’il existe plusieurs itinéraires sur lesquels on évite la circulation. Dès qu’on s’est bien équipé, on peut y aller et c’est un vrai régal !

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Le VAE est vraiment l’histoire d’une technologie innovante qui permet de facilement changer son comportement. Originaire des Pays-Bas (le pays qui compte plus de vélos que d’habitants), je me suis rendu compte que les vélos hollandais ne servent pas à grande chose sur le terrain accidenté de la Côte d’Azur.

Or, grâce au VAE, la solution est là pour se déplacer avec une facilité inattendue et se faire plaisir !


Vous êtes intéressés pour apparaitre dans notre série « Portrait d’usager du vélo » ? Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet
Moi aussi je prends mon vélo !

Votre message

Partagez cet article !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedIn