Mougins Font-Roubert : la bonne surprise de ce début d’année

L’Avenue Font-Roubert à Mougins constitue un axe majeur Nord au Sud pour relier les villes de Grasse à Cannes.

Passant dans la vallée, c’est le cheminement présentant le moins de dénivelé et donc le plus approprié pour les usagers du vélo.

Situé sur la Route Napoléon, il est aussi un axe important pour les actifs de Sophia Antipolis venant de Mougins Tournamy, Mouans-Sartoux, Pégomas, etc.

 

Axe très fréquenté, l’Avenue Font-Roubert est un passage Nord-Sud quasi-obligé

Jusqu’à récemment, il était peu propice à l’usage du vélo : n’étant pas sécurisé, rares étaient ceux osant l’emprunter…

 

Aucune place pour les vélos, guère étonnant de n’en voir que très rarement.

 

Des travaux qui changent la donne

De récents travaux ont été menés sur l’Avenue Font-Roubert. Ces travaux ont été réalisés par le département des Alpes-Maritimes conjointement avec la ville de Mougins (couche de roulement ainsi qu’élargissement de la voie par endroits pour le département et marquage au sol pour la commune).

Comme vous pourrez le voir sur les photos, ces travaux changent complètment la physionomie de l’avenue dans le sens montant. Les usagers du vélo ne tarderont certainement pas à l’emprunter pour se rendre à Sophia Antipolis ou rejoindre Cannes par exemple.

 

OpenStreetMap affiche déjà la nouvelle piste : plus de 700 mètres sécurisés

 

Une piste cyclable à largeur variable

Un élément que nous mettons souvent en avant lors de nos discussions avec les collectivités : faire passer la sécurité des usagers avant le respect strict de la règle.

En effet, il est rare dans notre région de bénéficier de la largeur de voirie suffisante pour réaliser une piste cyclable de 70cm de large sur tout le linéaire.

De fait, de nombreux aménagements ne sont pas réalisés car la largeur minimale ne serait pas respectée par endroit.

Nous allons voir que sur Font-Roubert, la volonté était clairement de réaliser un cheminement piéton et vélo, quitte à réduire sa largeur quand nécessaire. Et c’est une réussite.

 

Avant

Après : début étroit mais sécurisé

 

Avant

Après : largeur suffisante, les plots sont rassurant et le marquage explicite

 

Avant : le marquage permettait à cet endroit de circuler confortablement.

Après : c’est encore mieux, aucun doute

 

Nous pouvons voir sur les photos de l’Avenue Font-Roubert que la largeur de la piste est très variable : la sécurisation du cheminement vélo et piéton a eu priorité.

C’est bien la voie vélo qui s’adapte aux contraintes de la voirie : quand la situation le permet la piste est large, quand nécessaire, la piste se rétrécit (voir disparait à un moment).

 

Avant : passage étroit, cohabitation délicate

Après : faute de place, la piste disparait. Un marquage au sol montrant un vélo sur la voie permettrait de rendre plus légitime le cheminement cyclable.

 

Avant : l’intersection ne prenait pas en compte l’usage du vélo

Après : le message est clair : bienvenue cyclistes et piétons, voici votre chemin !

 

Une rénovation de voirie qui bénéficie à tous

L’aménagement est bénéfique pour tous les usagers :

  • pour les cyclistes bien sûr qui peuvent désormais emprunter cet itinéraire confortable,
  • pour les piétons qui partagent l’espace avec les vélos,
  • pour les automobilistes qui n’ont plus à doubler de vélos.

 

Avant : aucun cheminement prévu pour piétons et vélos

 

Après : sans commentaire…

 

Quelques améliorations sont possibles (comme toujours) :

  • La sécurisation n’est réalisée que dans le sens montant. Nous sommes conscients du manque d’emprise et le fait que la priorité était le sens montant (les vélos allant beaucoup moins vite). Cependant, l’Avenue Font-Roubert reste impraticable dans le sens descendant pour les usagers peu expérimentés.
  • Sécurisation des passages trop étroits. Comme indiqué sur les photos, certains passages gagneraient à être plus marqués : indiquer clairement que les vélos vont se rabattre sur la voie et inciter les automobilistes à céder le passage.
  • Une erreur s’est glissée dans le marquage au sol en fin de section, le pictogramme vélo est à l’envers, pouvant laisser penser que la piste est bi-directionnelle.
  • Mise en place de Cédez-le-passage au feu. Un feu tricolore est présent sur l’Avenue Font-Roubert : c’est une opportunité pour installer un Cédez-le-passage au feu et ainsi encourager encore plus la pratique du vélo.
  • Les associations d’usagers n’ont pas été concertées avant le projet. Nous aurions apprécié participer à la préparation et aurions pu faire part de retours d’expérience (sur les passages étroits notamment).

 

Avant : pas de place ni pour les piétons, ni pour les vélos.

Après : la piste s’arrête brutalement, obligeant les usagers du vélos à s’insérer sur la voie de circulation. Espérons que l’augmentation du nombre de vélos amène à élargir la voie.

 

Avant : la voie s’élargissant, le cheminement était plus simple mais non marqué

Après : plots et marquage viennent sécuriser le passage des piétons et vélos. A corriger : le picto vélo peint à l’envers est dangereux : il peut inciter les cyclistes venant d’en face à emprunter la voie à contre-sens.

 

Avant : la voie large permettait un cheminement plus simple mais non marqué

Après : confort appréciable (malgré un picto vélo là aussi à l’envers)

 

Quelles suites ?

Pour encourager l’usage du vélo, la continuité des aménagements est primordiale. La sécurisation du cheminement cyclable sur l’Avenue Font-Roubert fait grand bien sur l’axe Cannes-Grasse qui pêche aujourd’hui par son manque d’infrastructure cyclable.

Cette avancée doit permettre de futurs aménagements visant à supprimer certaines coupures urbaines à proximité :

  • Sécurisation du passage sous la pénétrante depuis Font-Roubert vers Tournamy.
  • Sécurisation des 400 mètres en direction de Mouans-Sartoux. Voir notre article dédié pour plus d’information.
  • Assurer la continuité vers l’Avenue Notre-Dame de Vie en direction de Cannes.

 

Début de l’Avenue Font-Roubert : passage étroit sous la pénétrante : difficile et inconfortable à vélo

Le début de l’Avenue Font-Roubert n’est pas confortable pour l’usager à vélo : peu de place et forte pente sont autant de barrières à un usage répandu.

 

Conclusion

Bien que certaines améliorations soient possibles, il est important de souligner la volonté de sécuriser le cheminement vélo et piéton de l’Avenue Font-Roubert.

Les travaux menés conjointement par le département et la ville de Mougins font la part belle aux vélos et montrent qu’une approche pragmatique permet de concilier largeur restreinte et itinéraire sécurisé.

Cet aménagement est une grande avancée pour les usagers du vélo qui ne manqueront pas de l’emprunter.

Le vélo continue sa marche en avant sur nos territoires, les usages augmentent, les aménagements suivent.

Il reste beaucoup à faire mais la dynamique est là, les perspectives s’annoncent intéressantes. 2017, l’année du vélo comme mode de transport dans les Alpes-Maritimes ? Cela a bien commencé, nous espérons que cela continue.

A suivre donc…

 

Partagez cet article !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedIn

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *