D’où viennent les adhérents de Choisir / Initiatives Vélo ?

Suite au sondage annuel de l’Heureux-cyclage (réseau fédérant les ateliers vélo participatifs en France), nous avons suivi la procédure pour déterminer la « Zone de Chalandise ».

La zone de chalandise d’un atelier correspond à sa zone d’influence. Il s’agit de savoir d’où viennent les adhérer, en calculant la distance qui les sépare de l’atelier

.

 

Plus d’info : http://wiklou.org/wiki/Calcul_de_la_zone_de_chalandise

 

Après avoir anonymisé les données de nos adhérents (plus de 150 à ce jour), nous avons pu extraire les coordonnées GPS et les importer sur une carte pour une meilleure visualisation.

Une majorité d’adhérents viennent du Pays de Grasse

 

carte-adherents_2016

Carte des adhérents de Choisir – Octobre 2016

 

On peut voir sur la carte que la plupart des adhérents se rendant à l’atelier habitent à proximité de l’atelier.

Ils habitent presque tous à moins de 10km de l’atelier, représentant 25 minutes en VAE.

 

 

Jusqu’à 50 kilomètres parcourus pour venir à l’atelier

On peut voir sur cette carte que Choisir rayonne bien au-delà du territoire du Pays de Grasse, lieu d’implantation de l’atelier.

Les territoires des Pays des Lérins, de la CASA, La Colle-sur-Loup et même Nice sont représentés.

L’adhérent le plus éloigné de l’atelier habite à plus de 50 kilomètres !

 

Aidons la création de nouveaux ateliers vélo

Ces données montrent que la population des Alpes-Maritimes est en attente de services liés au vélo et sont prêts à se déplacer pou y accéder.

 

Espérons que d’autres ateliers vélo participatifs voient le jour dans notre département.

Seuls les associations Viavélo (à Nice) et Choisir (à Grasse) proposent un atelier participatif où chacun peut entretenir son vélo, apprendre comment régler ses vitesses…

 

Les ateliers sont aussi des lieux de rencontre, de partage et d’entraide pour les usagers du vélo qui rapprochent les peuples et tissent du lien social.
Les villes de Cannes, Mougins, Antibes, la technopole de Sophia Antipolis ont certainement une population suffisante pour qu’un atelier ouvert sur leur territoire rencontre son public.

Les effets bénéfiques de l’implantation de l’atelier ne se font pas attendre : avec une communication efficace quelques mois suffisent pour voir des gens de tous âges, origines et catégories socioprofessionnelles échanger autour de la mécanique vélo.

Choisir sera bien évidemment heureux de participer à l’éclosion de nouvelles structures alors si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, contactez-nous !

Partagez cet article !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedIn