Baromètre des villes cyclables : analyse de Valbonne

La ville de Valbonne, 60ème sur 93 dans sa catégorie, obtient pour tous les thèmes évoqués des notes inférieures à la moyenne nationale, et une mention globable de F “défavorable”.
Ces résultats sont d’autant plus marquants que Valbonne a bénéficié du taux de participation par habitant le plus élevé des Alpes-Maritimes. En effet, une partie de la technopole de Sophia Antipolis se trouve sur le territoire de la commune, et les réponses au questionnaire montrent que les cyclistes s’y rendent depuis Valbonne mais aussi Opio, Grasse, Biot ou Mougins… ou qu’ils aimeraient le faire, si le réseau cyclable le leur permettait.

Résumé des données de la ville de Valbonne

Les répondant·e·s

 
Majoritairement agés de 35 à 54 ans, les cyclistes traversant ou vivant à Valbonne sont 49% à utiliser leur vélo tous les jours. Seules Cannes et Nice font un peu mieux dans les Alpes-Maritimes.

Informations détaillées sur les répondants de la ville de Valbonne (06)

Si leur vélo sert aussi pour le sport ou les loisirs, ils sont 87% à le prendre pour le trajet domicile-travail, établissant cette fois-ci le record du département.
Ils se définissent pour 75% d’un niveau “bon” ou “expert”.
Il s’agit donc d’une population qui a intégré le vélo dans son quotidien et sa vie professionnelle, avec les exigences que cela implique en termes de sécurité, d’efficacité et de confort.

Réponses aux questions Points forts / axes d’amélioration

Le point fort de la commune de Valbonne est sans conteste le réseau de voies vertes parcourant Sophia Antipolis.
Les points à améliorer sont les suivants:
  • compléter ce réseau, jugé trop discontinu pour être facilement utilisable
  • sécuriser les intersections avec les routes, en améliorer la signalisation
  • s’assurer que le réseau est adapté à une pratique de déplacement (il doit permettre de rouler à bonne vitesse sur tout type de vélo).

 

Vous pouvez retrouver notre analyse des accès cyclables à la technopole de Sophia Antipolis dans ce dossier.

Commentaires et points noirs

Malheureusement, le réseau routier de Valbonne n’est pas adapté à la pratique du vélo. La circulation des voitures est rapide sur les moyens et grands axes et très dense aux heures de pointe.
Les nombreux rond-points ne sont pas aménagés et sont donc dangereux pour les cyclistes. Les commentaires concernent aussi bien la desserte de Sophia Antipolis que celle des communes voisines de Valbonne.

Point principal : l’accès à Sophia Antipolis

L’analyse des points noirs et commentaires permet de dégager les demandes suivantes par ordre de priorité:
  • l’aménagement de l’axe Valbonne – Sophia via la route des Macarons (26% des répondants)
  • l’aménagement de l’axe Valbonne – Sophia via la D3, la D103 et le rond-point des Bouillides, sans oublier la D3 en amont de Valbonne (~20% des répondants)

Autres axes identifiés

Les deux demandes suivantes sont également intéressantes à relever: 
  • l’aménagement des accès aux collèges, et au lycée Simone Veil (10% des répondants) : libérer les parents de l’obligation d’être tous au même endroit et à la même heure avec leur voiture ne peut que fluidifier la circulation, ce qui serait bénéfique aux automobilistes comme aux cyclistes !
  • la réfection du revêtement du chemin du Bruguet, actuellement praticable seulement pour les VTT et VTC (7% des répondants): il offrirait alors une alternative intéressante aux grands axes. 
Voici la carte des axes indiqués par les répondants pour la ville de Valbonne :

Préconisations

Les priorités sont claires : les valbonnais ont besoin d’itinéraires continus et sécurisés.

 

Parmi les demandes qui reviennent le plus, nous retrouvons le besoin d’un réseau cyclable sûr et continu.

Il semblerait que l’entretien du réseau cyclable existant n’est pas à la hauteur des administrés de Valbonne (notamment le Chemin du Bruguet mentionné de nombreuses fois par les usagers).

Conclusion

La situation de Valbonne est contrastée : le coeur de la technopole de Sophia Antipolis (majoritairement sur son territoire) est bien aménagé mais ses accès ne le sont pas du tout comme nous l’avions déjà présenté dans notre dossier spécial Sophia Antipolis.

Les habitants demandent qu’une réelle prise en compte du vélo comme mode de déplacement soit initiée par les élus, permettant ainsi de se déplacer rapidement et en sécurité sur les axes principaux de la ville.

En réalisant des cheminements sécurisés vers le Lycée et les collèges, Valbonne réduira la congestion automobile et fera faire de l’exercice à sa population jeune.

Les demandes des administrés seront-elles entendues ? Nous espérons que le travail réalisé avec l’agglomération (CASA), le département et notre association portera ses fruits.

Et ainsi espérer gagner des points pour l’édition 2019 du baromètre des villes cyclables ?

 

Pour retrouver notre analyse sur les résultats des Alpes-Maritimes, c’est par ici : http://www.asso-choisir.org/barometre-velo-analyse-alpes-maritimes/

Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *