Baromètre des villes cyclables : analyse de Mouans-Sartoux

Lauréate au niveau régional, Mouans-Sartoux fait figure de bon élève au sein des villes du département. Elle se classe 12e sur 93 au niveau national dans sa catégorie (<20 000 habitants).

Mouans-Sartoux, Cagnes-sur-Mer, Gap et Digne occupent les plus hautes marches en région PACA.

Les élus ont compris l’intérêt pour la ville de diminuer l’usage de la voiture et de mettre ses administrés en selle pour leurs déplacements de tous les jours. Ils agissent ainsi pour favoriser son usage (le maire montrant l’exemple au quotidien).

Résumé des données de la ville de Mouans-Sartoux

Les répondant·e·s

 
Les répondants à l’enquête sur la commune de Mouans-Sartoux sont majoritairement des personnes agées de plus de 35 ans.
Cela peut s’expliquer par le fait que Mouans est une ville attirant les familles.
Le taux de réponse des mineurs particulièrement élevé vient conforter cette hypothèse.

Informations détaillées sur les répondants de la ville de Mouans-Sartoux (06)

On peut remarquer qu’une bonne proportion des répondants se servent de leur vélo régulièrement (98% au moins une fois par mois) sans se considérer expert.
Les usages du vélo sur Mouans-Sartoux sont principalement utilitaires : achats, visites, démaarches et déplacement domicile-travail.

Réponses aux questions Points forts / axes d’amélioration

Les 3 principaux points forts de la ville de Mouans-Sartoux sont :

 

Du côté des améliorations possibles, on peut noter :

  • Pas de service de location de vélo
  • Eloignement des magasins de vélo ou d’ateliers participatifs (pourtant à un arrêt de train du centre de Mouans)
  • Des liaisons avec les villes avoisinantes non aménagées.

Ce dernier point est plus de la compétence des agglomérations et sera déterminant dans le développement de l’usage du vélo sur le territoire. C’est l’axe prioritaire de la politique vélo ambitieuse que doivent porter les agglomération de Cannes-Pays de Lérins, Sohia Antipolis et du Pays de Grasse.

Commentaires et points noirs

L’enquête comportait des questions ouvertes invitant les répondants à lister les lieux qui leur posent souci lors de leurs déplacements à vélo dans la ville concernée.
Une cinquantaine de réponses permettent de rapidement identifier les points problématiques sur le territoire de Mouans-Sartoux.

Point principal : la Route Napoléon

Avec plus de 51% des rues mentionnées (pour rappel, les questions étaient ouvertes donc n’importe quel axe pouvait être indiqué par les répondants), la RD85 (anciennement RN85, dite Route Napoléon) est la principale difficulté remontée par les usagers.
Axe traversant Mouans-Sartoux, constamment embouteillé, cette rue ne laisse aucune place aux usagers du vélo malgré une largeur confortable (40 mètres entre les bâtiments de chaque côté !).
Nous avons déjà proposé un aménagement qui permettrait à moindre coût de sécuriser le passage des vélos.

Route Napoléon traversant Mouans : aucune place detinée aux vélos

Comme on peut le voir sur cette capture d’écran, la place de l’automobile est prépondérante : deux voies de circulation, du stationnement en double-file et du stationnement en épi.
Notre proposition est simple, pour laisser la place de faire une piste cyclable sécurisée il faut :
  • soit reculer le stationnement en épi (au détriment du stationnement en double-file)
  • soit transformer le stationnement en épi en un stationnement en créneau .
Voici un schéma montrant notre proposition.

Avant : aucune place pour le vélo. Une voie motorisée, une file de stationnement en double-file et une rangée de stationnement en épi.

Après : nous demandons à supprimer le stationnement en double-file pour laisser un peu de place aux autres modes de déplacement.

Autres axes identifiés

D’autres axes nécessitant un aménagement ont été identifiés par les répondants, il s’agit de :
  • la corniche Paul Bénard (avec 10% des réponses) qu’il convient de sécuriser au moins sur la partie basse (desservant nombre d’habitations et non sécurisée à ce jour),
  • le Route de la Roquette (5%) où une section de 100 mètres est manquante (M. Le Maire ayant récemment annoncé plubiquement que l’élu délégué à la mobilité était en train de travailler à résoudre ce problème, c’est bon signe !)
  • l’Avenue Marcel Journet (5%) où la vitesse des motorisés est trop souvent exessive.
Il est intéressant de noter qu’une demande des répondants à l’enquête a été traitée par le département durant la période entre l’enquête et les résultats. Il s’agit du rond-point de la pénétrante (5% des réponses) que nous avons couvert dans un dossier complet.
Voici la carte des rues indiquées par les répondants pour la ville de Mouans-Sartoux :

Préconisations

Les priorités sont claires : les mouansois ont besoin d’itinéraires continus et sécurisés.

Parmi les demandes qui reviennent le plus, nous retrouvons le besoin d’un réseau cyclable sûr et continu, des stationnements de qualité à proximité des lieux de vie ainsi qu’une limitation du trafic motorisé.

On peut remarquer que ce sont les utilisateurs les plus expérimentés qui demandent plus souvent la baisse du trafic motorisé. Serait-ce car ils sont conscients que c’est un des plus gros freins à la (re)mise en selle de futurs usagers ?

 

Conclusion

Mouans-Sartoux récolte donc la première place régionale pour cette 1ère édition du Baromètre des Villes Cyclables organisé par la FUB.

Cette distinction est un encourgament auprès de l’équipe municipale à continuer leurs efforts en faveur des usagers du vélo afin de développer ce mode de transport et ainsi désengorger la ville.

Nous remercions les personnes ayant répondu à l’enquête et l’ayant relayée. A quatre (4 !) réponses près, Mouans-Sartoux n’aurait pas obtenu le nombre de réponses suffisantes pour être classée et le 1er prix régional serait revenu à la voisine Cagnes-sur-Mer.

Forte des résultats de l’édition 2017, nous ne doutons pas que la mairie voudra montrer aux usagers que sa politique cyclable va continuer pour augmenter le confort et l’usage du vélo dans sa ville.

Et ainsi espérer gagner une place dans la classification pour l’édition 2019 pour se hisser sur le podium national ?

 

Pour retrouver notre analyse sur les résultats des Alpes-Maritimes, c’est par ici : http://www.asso-choisir.org/barometre-velo-analyse-alpes-maritimes/

Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin