[Sophia Antipolis] CR Réunion de création de la communauté d’usagers du vélo

Comme indiqué dans notre article publié le mois dernier, la CASA, Choisir, Travisa et l’ADEME ont initié la création d’une communauté d’usagers du vélo (et VAE) sur Sophia Antipolis.

La première rencontre s’est déroulée le 23 Novembre 2016 dans les locaux de l’ADEME.

 

entete_inscription_ml

Forte participation des actifs de Sophia

Plus de 70 personnes ont assisté à cette première réunion : merci de vous être déplacés en nombre !

La présence de M. Occelli, Maire d’Opio et vice-président de la CASA délégué aux transports, était un message fort pour cette communauté : nous avons senti une réelle volonté de développer l’usage du vélo au quotidien.

23nov_casa_1

Thierry Occelli présentant la démarche de la CASA pour les actions à destination des usagers du vélo.

Ceci est d’autant plus intéressant que la démarche de la CASA est ouverte : elle cherche à améliorer la vie des usagers du vélo en s’appuyant sur leurs retours pour optimiser les actions menées.

Les échanges furent très intéressants, montrant la forte attente de la part des usagers et laissant espérer des actions concrètes sur le terrain.

Note : Le compte-rendu de la CASA est disponible en bas de page.

Les outils de communication entre les membres de la communauté ont été présenté (un wiki et une mailing list ont été mis en place).

Les premières actions identifiées pour lancer la communauté sont :

  • Appli de traçage : identifier une appli de traçage pour afficher les parcours des usagers.
  • Marketing de la communauté : Faire connaitre la communauté. Communiquer sur les actions. Inviter à rejoindre les rangs.
  • Jeux de Sophia : Trouver des idées pour intégrer le vélo au quotidien dans le cadre des Jeux de Sophia.

Tout le monde peut participer, rejoignez les membres !

L’association Choisir a montré lors d’une présentation que le vélo fait partie des solutions au désengorgement de nos routes et qu’il a un fort potentiel de développement.choisir_casa_ademe_23nov16

Le VAE comme atout pour le développement du vélo

Avec l’avènement du vélo à assistance électrique, le dénivelé et la distance ne sont plus de réels obstacles à la pratique du vélo au quotidien.

10 km et 400 mètres de dénivelé sont réalisés en 25 minutes sans réel effort (tout dépend du niveau d’assistance) et ce parcours devient envisageable pour toute personne en bonne santé.

Sur le terrain, cela représente par exemple :

  • Antibes Gare – Sophia (9.2km)
antibes-gare-sophia

En VAE, la gare d’Antibes est située à moins de 25 minutes de Sophia.

  • Mouans-Sartoux – Sophia (9.3km)
mouans-sartoux-sophia

Parcours pour habitué, peu d’aménagement dans les montées et une RD98 comme coupure cyclable. Il y a de quoi en décourager plus d’un/une… Heureusement que le Parc des Bouillides est là pour le final.

  • Opio – Sophia (9.4km)
Opio - Sophia : faible proportion de route à fort trafic. A noter que le mauvias revêtement du chemin du Bruguet rend l'itinéraire inconfortable.

Opio – Sophia : beaucoup de routes à faible trafic sur ce parcours. À noter : le mauvais revêtement du chemin du Bruguet qui rend l’itinéraire inconfortable.

 

  • Valbonne – Lycée Léonard de Vinci
valbonne-lycee-leonard-de-vinci

Les lycéens de Léonard de Vinci peuvent venir de Valbonne en VAE en moins de 30 minutes : très compétitif par rapport aux transports en commun ou à la voiture individuelle.

 

Garantir un temps de trajet inférieur à 30 minutes

Il faut compter environ 25 minutes pour un tel itinéraire, étant très peu impacté par les conditions de circulation (30 les jours de pluie).

C’est un temps de trajet très compétitif avec les autres modes de transport pour rejoindre Sophia. En voiture, 25 minutes correspond à un temps minimal en heure pleine pour un trajet de 10 km (hors vacances scolaires), pouvant être doublé certains jours de grande difficulté.

25 000 voitures entrent chaque matin dans Sophia Antipolis, représentant 125 km mises pare-choc contre pare-choc ! Le réseau routier se trouve ainsi saturé et le moindre incident peut avoir des répercussions sur de nombreux axes.

D604

Des eùbouteillages récurrents rallongent le temps de trajet des salariés, augmentant stress et nervosité.

Certains soirs, c’est toute la technopole qui est bloquée : 35 minutes sont parfois nécessaires pour sortir de Sophia (les embouteillages commençant à l’intérieur des parkings d’entreprise…).

 

stuck-trafic

L’automobiliste n’est pas coincé dans l’embouteillage, il est l’embouteillage. Prenez un vélo. Libérez vous !

 

Des avantages conséquents

Les avantages que présentent le VAE (certains se retrouvent aussi pour le vélo « sec ») sont nombreux :

  • Fatigue moindre qui permet d’envisager des trajets quotidiens sans appréhension.
  • Réduction du stress : temps de parcours connu et stable (souvent plus rapide qu’en voiture aux heures de pointe).
  • Exercice physique régulier : atout pour la santé des salariés (diminution des jours d’arrêt maladie constatée notamment).
  • Aspect financier : une fois acheté, le VAE est beaucoup moins cher à entretenir qu’une voiture (de l’ordre de 250€/an contre minimum 2000€/an pour une voiture).
  • Désengorgement des routes, de nouveaux usagers se mettant en selle.
  • Aspect environnemental : le VAE n’est certes pas aussi propre qu’un vélo standard (du fait de la batterie) mais un progrès indéniable en ce qui concerne la réduction d’émissions et de notre dépendance aux énergies fossiles.

 

Des coupures urbaines qui freinent les conversions au vélo

Après le dénivelé, le deuxième frein au vélo remonté par les usagers est le sentiment d’insécurité.  La plupart de ceux qui « aimeraient bien venir à vélo » considèrent les itinéraires actuels peu rassurant et n’osent pas franchir le pas.

 

C’est un axe primordial dans la réussite du projet lancé par la CASA : réduire le trafic automobile passe par le report modal d’automobilistes vers le vélo.

Pour que de nouveau actifs de Sophia se joignent à ceux venant déjà à vélo, il faut passer par des investissements pour rendre les itinéraires cyclables continus et sécurisés.

Carte accès Sophia

Sécuriser les coupures (péri-)urbaines à fort potentiel est la priorité.

 

Un bassin de population de 100 000 habitants

En reprenant le scénario d’un trajet quotidien de 10km pour se rendre au travail, nous pouvons évaluer le potentiel qu’un plan vélo d’envergure pourrait avoir.

Voici la carte couvrant des trajets de 10 km au départ de la Place Méjanne à Garbejaïre (centre de Sophia).

10km_isodistance_sophia

Plus de 100 000 habitants habitent à moins de 25 minutes de VAE de la technopole. Sophia Antipolis est un axe de développement stratégique pour l’usage du vélo dans le département.

 

Cette zone couvre tout ou partie des villes suivantes :

  • Antibes
  • Biot
  • Opio
  • Chateauneuf de Grasse
  • Grasse
  • Le Cannet
  • Mougins
  • Mouans-Sartoux
  • Roquefort-les-pins
  • Valbonne
  • Vallauris
  • Villeneuve-Loubet

La zone couverte concerne environ 100 000 habitants (estimation d’après les données de population de wikipedia et du pourcentage de couverture de la zone 10 km pour chaque ville).

Ce sont donc plus de 100 000 citoyens qui sont à moins de 25 minutes en VAE du centre de Sophia Antipolis.

De nombreuses raisons de se rendre à Sophia

Si ces 100 000 habitants ne sont pas tous des actifs Sophia, on peut imaginer le potentiel d’un réseau cyclable maillé les points clés du territoire de la CASA.

L’impact se ressentira sur les trajets de ville à ville notamment. De Valbonne à Biot en 25 minutes par un beau soleil d’automne, qui s’en priverait ?

La technopole offre aussi de nombreux services accueillant des visiteurs des villes alentours.

Complexes sportifs

  • Salle de sport Azur Arena,
  • Piscine Nautipolis,
  • Salles de sport privées,
  • Salle d’escalade du COV,
  • Stades de hand-ball, basket, etc des Bouillides,
  • Activités sportives proposées par les Lycées,

Parcs et forêts

  • Parc Naturel Régional de la Valmasque,
  • Parc des Bouillides,
  • Pistes et sentiers forestiers.

Commerces

  • Supermarché,
  • Futur zone commerciale des Clausonnes.

Liaisons inter-communales

  • Valbonne – Gare d’Antibes en 40min (14km),
  • Mougins – Biot en 30min (11km),
  • Roquefort-les-pins – Mougins en 30min (11km)

 

Analyse et propositions d’améliorations

Nous avons publié une série d’articles qui analysent la cyclabilté des accès à la technopole. Nous y proposons des mesures qui peuvent améliorer la sécurité et la continuité des cheminements cyclables et ainsi voir le trafic vélo augmenter.

C’est un travail collaboratif, basé sur le retour des usagers. Identifier les besoins et trouver des solutions efficaces est un des objectifs de la comunauté des usagers du vélo de Sophia.

Sophia_aerien

Les accès sont clairement visibles de cette hauteur.

 

Appel aux acteurs de Sophia

Travisa et Choisir souhaitent travailler avec la CASA, le Sophia Club Entreprise et l’ADEME pour agir concrètement en faveur d’une mobilité active des salariés de la technopole.

 

Des idées d’actions sont venues des nombreuses discussions à la fin de la réunion.

Les actions suivantes ont été évoquées :

  • Aide à l’achat d’un VAE proposée par la CASA/les entreprises.
  • Mise à disposition d’arceaux sécurisés et de douches au plus près des bureaux.
  • Organisation de vélo-bus pour jouer sur l’émulation et rassurer les moins expérimentés.
  • Journée entretien et réparation des vélos des salariés (comme le fait avec succès le Comité d’Entreprise de Thalès Cannes depuis des années).
  • Organisation d’événements au niveau de la technopole (s’appuyer sur le succès du challenge de la mobilité et le plébiscite qu’a reçu le vélo).
  • Développer une offre de Vélo en Libre Service pour les déplacements lors de la pause déjeuner.
  • À vous d’ajouter vos idées…

 

Ces actions, menées en complément d’aménagements cyclables rendant l’itinéraire sûr et confortable pour tous les usagers, sont de véritables leviers qui encouragent la pratique du vélo au quotidien.

Mobilisation de la communauté d’usagers du vélo

Pour appuyer ces demandes, les usagers du vélo doivent aussi s’impliquer pour contribuer activement à faire avancer le vélo comme mode de transport au quotidien dans les Alpes-Maritimes.

Il convient maintenant d’identifier les projets à mettre en place et de trouver un mode de fonctionnement permettant aux différentes idées de devenir réalité.

 

Donc si vous :

  • venez déjà régulièrement travailler à vélo ;
  • êtes déjà venu travailler à vélo ;
  • aimeriez venir travailler à vélo mais n’avez pas encore franchi le pas ;

Faites vous connaitre et venez participer à l’aventure !

Rejoignez les groupes faisant avancer les nombreux thèmes (infrastructures, communication, animations, entretien/réparation, formation vélo…), il y en a forcément un qui vous donnera envie !

Si vous ne savez pas par où commencer, faites-nous signe : suivant vos envies nous trouverons sûrement une action vous permettant d’apporter vos premières contributions à la communauté.

 

Une mailling list est mise à disposition des membres de la communauté pour échanger autour des actions identifiées. Si vous souhaitez participer, contactez-nous.

N’hésitez pas à partager l’information dans vos réseaux, chacun verrait d’un bon oeil le désengorgement de nos routes…

 

 

Compte-rendu de la réunion du 20 Novembre édité par la CASA : cr-lancement-communautes-velos-231116

Partagez cet article !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *